Votre enfant deviendra docteur s'il se lave les mains !

Apprenez à votre enfant le lavage des mains au savon et il exercera le métier de médecin une fois adulte. C'est sur ce ton qu'une campagne sensibilise les mamans indiennes à ce geste d'hygiène en suscitant leurs émotions, plus que leurs connaissances. Une occasion de faire une petite piqûre de rappel sur l'importance de pratiquer ce geste simple.

Rédigé le

Votre enfant deviendra docteur s'il se lave les mains !

Se laver les mains au savon à la sortie des toilettes ou avant de passer à table, est un geste anodin dans nos sociétés dites développées. Pourtant, au sein des pays qui souffrent du manque d'hygiène, la sensibilisation autour de ce geste quotidien représente un enjeu sanitaire important. Et pour cause : lorsqu'elles sont négligées, les mains abritent une foule de bactéries. Elles deviennent alors un vecteur de maladies dont les plus fréquentes sont les diarrhées et les infections respiratoires, principales causes de mortalité infantile à travers le monde. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la diarrhée est la deuxième cause de mortalité chez l'enfant de moins de 5 ans. Elle concerne 760.000 décès d'enfants par an dans le monde.

Faire appel aux émotions, plus qu'au savoir pour sensibiliser

Pour éradiquer ce fléau, des chercheurs ont décidé de mener une étude, dont les résultats sont publiés dans la revue scientifique The Lancet, d'une manière pour le moins originale. Sensibiliser les mamans indiennes au lavage des mains au savon en s'appuyant sur leurs émotions et non sur leurs connaissances en la matière. Un dessin animé met en scène l'éducation d'une mère qui apprend à son fils à adopter de bonnes habitudes d'hygiène grâce auxquelles il deviendra médecin.

Les chercheurs ont conduit leur étude dans des villages au sud de l'Inde. Ils sont intervenus dans des foyers à trois reprises : 6 semaines, 6 mois puis 12 mois après leur intervention. Au cours de leur passage au sein des familles, ils relevaient la fréquence à laquelle les participants se lavaient les mains après être aller aux toilettes ou encore avant la préparation des repas. Pour avoir une meilleure estimation de l'impact de leur intervention, les chercheurs ont constitué deux groupes de participants. Un groupe témoin n'ayant pas bénéficié d'une intervention. Et, un groupe ayant été informé.

La comparaison entre les deux groupes met en évidence l'impact de cette campagne auprès des participants. Le groupe ayant bénéficié de l'intervention des chercheurs adopte rapidement les nouvelles bonnes habitudes d'hygiène. Quant aux participants du groupe témoin, ils continuent à ne pas se laver les mains. Mais lorsqu'ils accèdent aux interventions, les gestes d'hygiène sont rapidemment adoptés. Au bout d'une année, la différence d'accès à l'hygiène n'existe plus entre les deux groupes. La fiction porte ses fruits puisque 29% des participants se lavent les mains au savon régulièrement.

La problématique n'est pas la même dans les pays dits occidentaux

En France, on nous apprend dès le plus jeune âge à se laver les mains avec du savon après être allé aux toilettes et avant de passer à table. Mais il s'agit d'une habitude qui se perd avec le temps, avec pour conséquence des risques accrus de contracter des maladies.

Mais le savon seul ne suffit pas, c'est la combinaison du savonnage, du frottage, du rinçage et du séchage qui permet de se débarrasser des germes.

Comment bien se laver les mains ?

  • Se mouiller les mains à l'eau courante.
  • Se savonner les mains, si possible avec du savon liquide, car le savon dur, ou "savonnette", peut retenir à sa surface des bactéries.
  • Se frotter les mains pour produire de la mousse.
  • Insister sur trois points : le pourtour des ongles, les espaces interdigitaux et les poignets. Pendant 20 secondes minimum.
  • Bien se rincer les mains sous l'eau courante.
  • Se sécher les mains avec une serviette propre - à usage unique ou avec du papier dans les lieux publics plutôt qu'avec un sèche-mains électrique. Dans les lieux publics, fermer le robinet avec une serviette ou un papier.

 Source : Effect of a behaviour-change intervention on handwashing with soap in India (SuperAmma): a cluster-randomised trial doi:10.1016/S2214-109X(13)70160-8

Infographie réalisée par le Centre nationale de la recherche scientifique (CNRS)

 

VOIR AUSSI

 

Sponsorisé par Ligatus