Une fillette de 9 ans accouche d'un bébé de 3kg au Mexique

Une fillette âgée seulement de neuf ans a accouché d'un bébé de quasiment trois kilos, dans l'ouest du Mexique. Donner naissance à cet âge reste un événement exceptionnel. Il résulte le plus souvent d'une agression sexuelle et d'une puberté précoce qui ordonne la capacité de procréer.

Rédigé le

Une fillette de 9 ans accouche d'un bébé de 3kg au Mexique
Une fillette de 9 ans accouche d'un bébé de 3kg au Mexique

Les grossesses chez les fillettes de moins de 10 ans sont rarissimes. Peu de cas sont recensés dans le monde. La capacité de procréation pour une enfant résulte d'une précocité pubertaire qui conditionne la maturation des organes génitaux. En revanche, la puberté précoce signe l'arrêt de la croissance de l'enfant.

La puberté est en général plus précoce dans les pays du Sud, mais on assiste depuis plusieurs dizaines d'années à une diminution régulière de l'âge du début de la puberté dans tous les pays.

L'âge de la puberté avance

"Autrefois, les premières règles survenaient entre 16 et 18 ans en moyenne en Europe, et il en était de même il y a encore peu dans les populations des pays du Sud. Mais cela a changé et les premières règles surviennent partout de plus en plus tôt. La moyenne est aujourd'hui de 12 à 13 ans dans les pays riches", selon les chiffres de l'Ined.

Le Pr. Charles Sultan, chef du service "Hormonologie du développement et de la reproduction" au CHRU de Montpellier, le constate tous les jours et se dit préoccupé. "Les consultations pour ces problèmes d'avance pubertaire ont doublé voire triplé en quelques années. On voit de plus en plus de fillettes avec un développement des glandes mammaires à 6 ou 7 ans."

La première conséquence d'une puberté précoce est l'arrêt de la croissance. La puberté précoce accélère la maturation du squelette, mais freine sa croissance. Les os deviennent mâtures alors qu'ils auraient dû continuer à s'allonger. L'enfant fait une poussée brutale, mais s'arrête de grandir, 10 cm avant la taille qu'il aurait dû atteindre.

A plus long terme aussi, la puberté précoce entraîne de graves conséquences. Elle favoriserait un risque accru de maladies cardio-vasculaires ou de cancers hormono-dépendants au cours de la vie adulte.

Puberté précoce : surpoids et substances chimiques en cause

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène de puberté précoce. Notre alimentation s'est améliorée, entraînant un arrêt de la croissance plus tôt qu'avant.

Les petites filles en surpoids sont plus souvent concernées par les problèmes de puberté précoce. "Plus une petite fille est en surpoids, plus elle risque une puberté précoce, car le tissu adipeux synthétise les oestrogènes déclencheurs de puberté", met en garde le Pr. Sultan.

En cause également, notre environnement et l'influence probable de produits chimiques capables de modifier le système endocrinien qui régule les hormones.

Les substances chimiques (phtalates, phénols, phyto-oestrogènes..) sont omniprésentes dans la nourriture, les emballages, les jouets ou les cosmétiques. "L'impact de ces perturbateurs endocriniens est évident, assure le Pr. Sultan. Leur activité oestrogénique peut dérégler le système hormonal, accélérer la puberté et provoquer des malformations génitales."

L'Afrique en tête des accouchements avant l'âge de 20 ans

Une femme africaine sur deux est mère avant l'âge de 20 ans, selon l'UNICEF.

La moitié des jeunes femmes vivant en Afrique sub-saharienne ont leur premier enfant avant l'âge de 20 ans, a constaté l'UNICEF qui a enquêté sur la santé reproductive des adolescentes dans cette région.

Les accouchements précoces présentent "des risques particuliers quatre fois plus élevés" que chez les femmes plus âgées, notamment parce qu'elles n'ont pas toutes terminé leur croissance, selon un rapport annuel intitulé "Le progrès des Nations".

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus