Un ''pass-lunettes'' pour les retraités aux petits revenus

L'association Optique Solidaire lance le "pass-lunettes" pour faciliter l'accès aux soins optiques des personnes âgées de plus de 60 ans aux revenus modestes. Ce "pass" s'adresse aux personnes bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé (ACS), dont les revenus sont compris entre 648 et 816 euros.

Rédigé le , mis à jour le

Un ''pass-lunettes'' pour les retraités aux petits revenus
Un ''pass-lunettes'' pour les retraités aux petits revenus

Cette population a été sélectionnée "car elle a des besoins optiques plus importants en raison de son âge, nécessitant un équipement coûteux, et a une prise en charge plus faible car ses contrats de complémentaires sont plus chers avec l'âge et souvent minimaux", selon Xavier Subirana, président de l'association Optique Solidaire.

L'opération "pass-lunettes" rassemble au total 483 opticiens, 13 complémentaires santé, 5 lunetiers et le verrier Essilor®, ainsi que des ophtalmologistes par le biais de leur syndicat. Les personnes bénéficières du "pass-lunettes" auront accès à une consultation avec un ophtalmologiste facturée au tarif sécu, puis à un rendez-vous chez un opticien de l'association, qui proposera un choix de monture parmi 11 modèles.

Les coûts de production de ces lunettes ont été réduits au maximum, mais un "service de qualité identique à celui rendu à des personnes plus aisées" est assuré, assure Martin Hirsch, ancien Haut-commissaire du gouvernement et président du comité d'éthique de l'association.

L'association a identifié 8 000 bénéficiaires potentiels, qui devront tous souscrire un contrat chez l'une des complémentaires santé participantes, afin d'être identifiés et de pouvoir recevoir le "pass-lunettes".

L'opération a pour but de permettre à des personnes "sorties des circuits de santé de revenir vers un suivi médicalisé", a souligné Xavier Subirana.

En savoir plus

 

Sponsorisé par Ligatus