Un détecteur de vie pour les personnes ensevelies

Une équipe de chercheurs anglais, de l'Université de Loughborough, a mis au point un nouvel appareil capable de repérer des victimes ensevelies par un tremblement de terre, une inondation ou une explosion. L'espoir est de sauver plus de vies en gagnant du temps lorsque les chiens spécialisés des équipes de secouristes ne peuvent arriver immédiatement.

Rédigé le

Un détecteur de vie pour les personnes ensevelies
Un détecteur de vie pour les personnes ensevelies

C'est l'équipe du Pr. Paul Thomas, du département de chimie de l'Université de Loughborough qui vient d'annoncer la mise au point de ce dispositif. Ce système est  capable de "sentir'' des personnes en vie prisonnières de bâtiments effondrés. Ce sont les particules émises par leur respiration ou leur sueur qui sont détectées.

Vous savez ainsi probablement que nous expirons du dioxyde de carbone, mais nous sommes en fait aussi capables de "produire" de l'amoniac, de l'acétone et de l'isoprène. Ces "métabolites" sont repérés par le détecteur anglais. Il a été testé sur huit volontaires cachés plusieurs heures sous un amas de béton armé et de verre brisé. Selon son inventeur, les résultats montrent que ce dispositif pourrait "surveiller des traces de vie pour des périodes prolongées".

Aujourd'hui, tout repose sur les chiens dressés au repérage d'odeurs humaines. Mais en France, gendarmes, CRS et services civils n'en dénombrent qu'environ 200 pour les victimes ensevelies sous des décombres et 300 pour les avalanches. Si l'efficacité de ce détecteur se confirmait, chaque ville pourrait s'équiper. Et ainsi sauver plus de vies.

Source : Loughborough University

En savoir plus :