Près de 20% des Français en excès de cholestérol

En France, deux adultes sur dix ont un excès de cholestérol dans le sang, selon une étude publiée le 24 septembre 2013 dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Additionnés aux individus dont le taux de cholestérol est régulé du fait d'un traitement, l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) estime que trois Français sur dix présentent des troubles de la cholestérolémie.

Rédigé le

Près de 20% des Français en excès de cholestérol

A l'occasion de la dernière Etude nationale nutrition santé (ENNS) de 2007, des prélèvements sanguins ont été effectués auprès de 2.000 personnes âgées de 18 à 74 ans, en vue de mesurer leur taux de cholestérol de type "LDL" (souvent décrit comme "mauvais cholestérol", par opposition au "bon" de type "HDL").

L'excès de cholestérol dans le sang ne provoque aucun symptôme à court terme, mais peut entraîner au fil du temps le dépôt de plaques d'athérome. Ces dépôts de graisse épaississent les parois des vaisseaux sanguins et leurs ruptures entraînent des thromboses pouvant conduire à un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Selon les données publiées dans le BEH, 19,6% d’entre elles affichent un taux de cholestérol LDL de plus d'1,6 gramme par litre (g/l) de sang, valeur seuil de l'hypercholestérolémie LDL – c’est-à-dire "l'excès de cholestérol" qui peut déboucher au fil des années sur des accidents cardiovasculaires.

Le taux monte à plus de 30% pour les adultes français âgés de 45 à 65 ans (31,5% pour les 45/54 ans et 31% pour les 55/64 ans), avant de reculer un peu à 28,2% pour les 65/74 ans.

Dans cette étude, le taux moyen de cholestérol LDL des Français a été calculé de 18 à 74 ans à 1,27 g/l, tandis que le taux de cholestérol total (LDL+HDL) se situe en moyenne à 2,08 g/l. Ces chiffres "placent la France dans la moyenne des pays riches", selon Christine de Peretti, épidémiologiste à l’Institut National de Veille Sanitaire (InVS) auteur principal de l'article. En 2008, une analyse avait évalué à 2,03 g/l le taux de cholestérol moyen pour l'ensemble des pays à hauts revenus.

Selon les données traitées par l'épidémiologiste, 12,5% des 18-74 ans suivaient en 2006 un traitement contre l'excès de cholestérol (dit "traitement hypolipémiant") et 9,6% prenait des statines - les plus répandus des médicaments contre l'excès de cholestérol, critiqués pour être trop facilement prescrits.

Ces derniers chiffres font dire aux auteurs de l'étude que la "prévalence" réelle de l'hypercholestérolémie, à savoir l'addition de ceux qui ont un taux de cholestérol LDL à plus de 1,6 g/l avec ceux qui sont déjà sous traitement (et dont le taux est, de fait, régulé), est de 29,7% pour les 18/74 ans.

Le taux de cholestérol LDL souhaitable est déterminé en fonction de la présence ou non de facteurs de risque cardiovasculaire (cigarette, diabète, hypertension). En France, un taux de cholestérol LDL est considéré comme normal lorsqu'il est inférieur à 1,6 g/l si la personne n'a aucun facteur de risque. Mais si elle a un ou plusieurs facteurs de risque, cette valeur limite est abaissée à 1,3 g/l.

Pour en savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :