Pourquoi refuse-t-on la péridurale aux femmes tatouées ?

Pourquoi la péridurale est-elle refusée aux femmes tatouées ? Quels sont les risques ? Est-ce que tous les tatouages sont concernés ?

Rédigé le , mis à jour le

Pourquoi refuse-t-on la péridurale aux femmes tatouées ?

Fort heureusement, toutes les femmes qui ont un tatouage sur le corps ne sont pas interdites de péridurale.

Les tatouages qui posent problème sont ceux qui se trouvent dans le bas du dos, à l’endroit où l’anesthésiste va piquer. La péridurale, vous le savez, c’est une technique d’anesthésie souvent utilisée quelques heures avant un accouchement pour limiter les douleurs.

En pratique, après une petite anesthésie locale, le médecin va introduire une aiguille entre les vertèbres, dans l’espace épidural situé le long de la moelle épinière et des racines nerveuses. C’est à cet endroit qu’il va injecter le produit pour anesthésier les zones autour de l’utérus et du périnée.

Si un tatouage se trouve dans le bas du dos, le risque, en piquant, est de faire pénétrer de petites particules d’encre dans le liquide céphalo-rachidien.

Ces impuretés pourraient en théorie provoquer une infection et entraîner des complications neurologiques comme une méningite. En théorie seulement parce qu’en pratique la littérature médicale n’a jamais recensé ce type de complications. Mais dans le doute, les anesthésistes préfèrent s’abstenir.

Quand le tatouage est petit, le problème peut ainsi parfois être contourné en posant la péridurale dans une zone où il n’y a pas d’encre. 

En savoir plus :

Sponsorisé par Ligatus