On m’a injecté le vaccin contre la grippe dans une veine, est-ce grave ?

Est-il possible de vacciner en intraveineuse ? Un vaccin injecté dans une veine est-il efficace ?

Rédigé le , mis à jour le

On m’a injecté le vaccin contre la grippe dans une veine, est-ce grave ?

Classiquement quand on fait un vaccin, l’injection est pratiquée soit en sous-cutané soit en intramusculaire. Dans la fesse, l’épaule, le bras… on pince la peau pour la sous-cutanée, on injecte bien droit pour l’intra-musculaire.

Pour piquer dans un vaisseau en sous-cutané, il faut vraiment pas avoir de chance tellement les vaisseaux sont petits. C’est pour ça que l’injection est très rapide. En IM le fait que les muscles soient très vascularisés fait qu’on aspire toujours une fois que l’aiguille est entrée justement pour être sur de ne pas être dans un vaisseau.

Concernant un éventuel danger, un spécialiste nous a répondu qu’il ne voyait pas pourquoi ce serait dangereux en revanche, il avait un doute sur l’efficacité de la vaccination. En effet si on injecte sous la peau, c’est parce que c’est là que se trouvent le plus de cellules intéressantes en vue de l’immunité contre la maladie contre laquelle on vaccine.

Ces cellules sont averties très vite, reconnaissent ce qui est injecté comme une attaque par quelque chose d’étranger  et vont vite passer le message et entraîner une réaction immunitaire efficace.

Le fait de l’injecter directement dans le sang peut shunter cette étape et rendre la vaccination inefficace. Pour certains vaccins, par ex., l’hépatite B, on peut vérifier quelques semaines plus tard que le vaccin a bien été efficace.

Dans tous les cas, ne vous inquiétez pas, parce qu’une petite goutte de sang perle en retirant l’aiguille, c’est parce qu’on a traversé un petit capillaire mais sûrement pas parce qu’on est rentré dans une veine.

En savoir plus :