Médicaments : la France trop dépendante de l'Asie

On parle souvent de notre dépendance énergétique, mais une autre forme de dépendance, peut-être plus préoccupante encore, nous menace : celle de nos médicaments. La quasi-totalité des principes actifs sont produits hors d'Europe. Mais comment la traçabilité des produits pharmaceutiques est-elle assurée ? Comment sont-ils vérifiés ? Doit-on s'inquiéter de la qualité de nos médicaments ?

Rédigé le

Médicaments : la France trop dépendante de l'Asie

Le magazine L'Expansion publie, dans son édition de novembre 2012, une enquête intitulée "Menaces sur la sécurité de nos médicaments". On y apprend que les principes actifs, ces molécules contenues dans nos gélules, sont en France importés à 80 % d'Asie. Un dépendance qui concerne toute l'Europe.

Dans le cas du paracétamol, de l'ibuprofène et de la doxycycline, un antibiotique prescrit entre autre en cas d'acné inflammatoire ou de chlamydia, les principes actifs sont même totalement produits à l'extérieur de l'Europe.

Un phénomène qui n'est pas sans poser un certain nombre de problèmes : fraudes, malfaçons, etc. La Chine et l'Inde règnent en maître sur la production de ces principes actifs. Or 75% des usines que l'Union européenne a jugé en infraction se trouvent dans l'un de ces deux pays.

Comment être sûr de la qualité de nos médicaments, cette dépendance ne met-elle pas notre santé en danger ? Le Pr. Alain Astier, chef de la Pharmacie de l'hôpital Henry-Mondor, à Créteil, était sur le plateau du "Magazine de la santé", le 7 novembre 2012, sur France 5, pour répondre à nos questions.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :