Le café en capsules n'augmenterait pas le risque de contamination chimique

Le café en capsules et en dosettes ne présenterait pas plus de risques de contamination chimique que le traditionnel café filtre. C'est le résultat d'une étude menée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses). Les analyses ont notamment démontré l'absence de phtalates et de bisphénol A.

Rédigé le

Le café en capsules n'augmenterait pas le risque de contamination chimique
Le café en capsules n'augmenterait pas le risque de contamination chimique

Le café est la deuxième boisson la plus consommée en France après l'eau. Il n’est donc pas étonnant que les autorités sanitaires s’intéressent de près à ses effets sur la santé.

Depuis quelques années, avec le succès des machines dites "expresso", utilisant du café en capsules et en dosettes, des questions sont apparues sur une possible contamination chimique du café au contact de ces emballages.

L'Anses, en partenariat l'Institut National de la Consommation (INC) a donc comparé les teneurs en différents contaminants chimiques (comme l’aluminium, le nickel et le cuivre) des cafés des machines "expresso", avec celles du café filtre traditionnel.

Les tests ont porté sur dix marques de capsules, représentatives du marché et compatibles avec l'une des quatre technologies de cafetières "expresso" les plus vendues en France. Résultat, des teneurs à peine supérieures (sauf pour l'aluminium) ont été relevées dans les solutions de café issues des capsules par rapport au café filtre. Les auteurs de l'étude se veulent donc rassurants, indiquant que "ces variations ne sont pas de nature à modifier significativement la contribution du café à l'exposition des consommateurs et donc au risque lié à ces composés chimiques".

Par ailleurs, aucune trace de phtalates ou de bisphénol A n'a été retrouvée. Ces composés organiques ont récemment fait l'objet d'une loi visant à les interdire en raison de leur toxicité.

Enfin, s'agissant des teneurs en caféine, l'Anses alerte sur la forte concentration des cafés préparés avec des machines "expresso" par rapport au café filtre. Rappelons que la consommation de café n'entraîne pas d'effet délétère sur la santé à condition d'en faire une consommation raisonnable, soit trois à quatre tasses au maximum par jour, de préférence en début de journée.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus