Grippe H1N1 : quinze fois plus de morts que ceux annoncés

Ce ne serait pas 18 500 décès que la grippe H1N1 aurait causé, entre avril 2009 et août 2010, mais quinze fois plus. Une nouvelle étude publiée aujourd'hui, mardi 26 juin 2012, par la revue médicale spécialisée, The Lancet Infectious Diseases, avance une fourchette comprise entre 151 700 et 575 400 morts dus au virus.

Rédigé le

Grippe H1N1 : quinze fois plus de morts que ceux annoncés
Grippe H1N1 : quinze fois plus de morts que ceux annoncés

"Il s'agit d'une des premières études à fournir des estimations globales du nombre des décès provoqués par la grippe H1N1 et contrairement à d'autres estimations, elle inclut des estimations pour les pays d'Asie du Sud-Est et d'Afrique, où  les données sur la mortalité associée aux grippes sont limitées", note Fatimah Dawood, du Centre de contrôle et de prévention des maladies d'Atlanta (CDC), et co-auteur de l'étude avec plusieurs autres chercheurs.

51 % des décès en Asie du Sud-Est et en Afrique

L'étude utilise des informations fournies par douze pays à bas, moyens et hauts revenus et trois classes d'âges (0-17 ans, 18-64 ans et plus de 64 ans).

Le virus grippal de 2009 a touché en priorité les moins de 65 ans qui ont représenté 80 % des décès. Les zones les plus touchées ont été le Sud-Est asiatique et l'Afrique, avec 51 % de tous les décès attribués au H1N1, une zone qui ne représente pourtant que 38 % de la population mondiale.

Les auteurs soulignent aussi que "les résultats montrent qu'il est nécessaire d'améliorer la réponse globale face à de futures pandémies et de développer la production et la fourniture de vaccins anti-grippaux en Afrique et en Asie du Sud-Est".

 Source : "Estimated global mortality associated with the first 12 months of 2009 pandemic influenza A H1N1 virus circulation: a modelling study", The Lancet Infectious Diseases, 26 juin 2012.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

 

Sponsorisé par Ligatus