Deux pilules pour maigrir sous le contrôle de l'Afssaps

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a lancé, le 23 septembre 2011, une mise en garde contre l'utilisation de deux pilules pour maigrir, Alli® et Xenical®. L'Agence craint un risque d'hépatite rare mais grave.

Rédigé le

Deux pilules pour maigrir sous le contrôle de l'Afssaps

Deux pilules destinées à lutter contre l'obésité sont actuellement réévaluées par l'Afssaps. Alli®, commercialisé depuis 2009, et Xenical®, en vente depuis 1998, sont deux médicaments relevant du même principe actif : l'orlistat. Or, parmi les 38 millions de patients sous traitements, plusieurs cas d'hépatite grave ont été rapporté. Certains ont même été mortels. Alli®, dosé à 60mg d'orlistat est délivré sans ordonnance, contrairement au Xenical®, qui comporte deux fois plus de principe actif. 

Selon l'Afssaps, "le lien de causalité avec l'orlistat reste difficile à établir mais ne peut pas être exclu". Contrairement à d'autres molécules, l'orlistat n'est pas un coupe-faim. Il permet l'élimination des graisses par les voies naturelles, provoquant ainsi une diarrhée graisseuse, et empêchant l'absorption des graisses.

L'Agence européenne du médicament a décidé de mener une enquête afin de réévaluer le rapport bénéfice/risque des deux médicaments. Les résultats devraient être connus d'ici le mois de novembre 2011. En attendant, l'Afssaps recommande aux médecins et aux pharmaciens de ne plus prescrire ces pilules.  De plus, l'Agence tient à rappeler que ces deux produits étaient destinés à des personnes dont l'Indice de Masse Corporelle (IMC) excédait 28. Les effets indésirables de l'orlistat avait déjà été mis en évidence lors d'une étude publiée en 2010 dans la revue Archives of Internal Medecine. Celle-ci démontrait les risques d'insuffisance rénale aigue causés par la prise du médicament. "La démarche de perdre du poids n'est ni anodine, ni sans conséquence pour la santé. Elle doit entrer dans le cadre d'une démarche globale, individualisée, et s'inscrire sur le long terme sous le contrôle d'un médecin", rappelle l'Afssaps.

L'Agence encourage toute personne traitée par Alli® ou Xénical®, et souffrant de maux de ventre, de fatigue anormale, de jaunissement de la peau ou des yeux, à signaler ces symptômes à leur médecin traitant.

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus