Comment arrêter mon antalgique à la codéine et au paracétamol ?

Comment arrêter mon antalgique à la codéine et au paracétamol ? Je le supporte bien, il m'aide à vivre ! Mais je sens une dépendance.

Rédigé le , mis à jour le

Comment arrêter mon antalgique à la codéine et au paracétamol ?

Les réponses du Dr Yves Edel, psychiatre à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris) et du Dr Elisabeth Collin, praticien hospitalier au centre de la douleur à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière :

"On peut commencer par consulter son médecin généraliste. Mais il faut en parler. Soit cette personne se sent dans la capacité de faire face à la situation qui peut être complexe, soit elle va demander l'avis de spécialistes vers des centres ou lors d'une consultation de la douleur que l'on peut obtenir dans beaucoup d'hôpitaux.

"Il faut évaluer la douleur. Pour une douleur qui dure, le médicament ne fait pas tout. C'est-à-dire que la solution n'est pas nécessairement un médicament. La prise en charge est pluridisciplinaire et on peut se faire aider à plusieurs niveaux : techniques psycho-corporelles, relaxation, acupuncture, hypnose… D'autres approches peuvent donc être proposées avec ponctuellement la prise d'un médicament."

"Dans les hôpitaux, des équipes pluridisciplinaires sont disponibles. L'approche est multiple et ne se limite pas à la prescription. Mais lorsque la prescription médicamenteuse est problématique, le travail des spécialistes est aussi de trouver des moyens médicaux pour aider le patient à s'en sortir."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses du Dr Yves Edel, psychiatre à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris) et du Dr Elisabeth Collin, praticien hospitalier au centre de la douleur à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière