Cerveau : les taches blanches n'ont rien à voir avec les migraines

Pas de déclin mental pour les femmes souffrant de migraine chronique. C'est le résultat d'une nouvelle étude qui soupçonnait les taches blanches, ou hypersignaux de la matière blanche, révélées par une IRM cérébrale, d'en être un signe avant-coureur. Et contrairement à certaines rumeurs, qui circulent même dans le milieu médical, il n'y a non plus aucun rapport entre ces taches blanches et la migraine.

Rédigé le

Cerveau : les taches blanches n'ont rien à voir avec les migraines
Cerveau : les taches blanches n'ont rien à voir avec les migraines

La migraine se différencie du mal de tête par une violente douleur pulsatile, battement ou martèlement, ancrée d'un seul côté de la tête, mais pouvant s'étendre au côté opposé. Elle s'accompagne souvent de nausées, vertiges, intolérance à la lumière ou au bruit.

"La migraine, c'est comme une tornade, elle attaque rapidement, sans signe d'alerte, et ses impacts sur la qualité de la vie sont réels", prévient le Dr Valade, neurologue et responsable du Centre Urgences Céphalées de l'hôpital Lariboisière, à Paris.

Une nouvelle étude* vient d'être publié dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), démontrant qu'il n'y aurait aucun risque pour les femmes migraineuses de subir de déclin de leurs capacités mentales sur le long terme comparativement aux autres femmes.

Une évidence

"Mais c'est évident", s'exclame le Pr. Marie-Germaine Bousser, neurologue, spécialiste des migraines à l'hôpital Lariboisière. "Il y a eu quelques études biaisées, et depuis, nous sommes obligés de rassurer les patientes et leur conseiller de ne pas croire ce qu'on leur dit."

 Une étude de l'Inserm, publiée en 2011, démontrait déjà qu'il n'y avait pas de "risque de déclin cognitif pour les personnes migraineuses présentant des petites taches blanches au niveau du cerveau sur leur IRM".

Taches blanches et migraine : aucun rapport !

Le Dr Dominique Valade va encore plus loin : "Il n'y a aucune corrélation prouvée entre la migraine et les hypersignaux de la matière blanche. Ces taches blanches peuvent être observées sur les IRM de n'importe quelle personne, qu'elle soit migraineuse ou pas. La présence de ces taches est complètement aspécifique, c'est-à-dire qu'elle n'est pas un outil de diagnostic pour la migraine."

L'origine des changements dans le cerveau qui donnent naissance à ces taches blanches montrées par les IRM reste inconnue.

Un Français sur cinq

21% de la population française est touchée par les migraines. Dans les trois quarts des cas, il s'agit de femmes, principalement entre 30 et 45 ans.

En France, la plupart des migraineux ne bénéficient pas d'un suivi médical car beaucoup d'entre eux estiment, à tort, que l'automédication suffit à traiter la douleur.

Si un grand nombre n'a jamais consulté et ignore que des traitements existent, 40% ne retournent pas voir le médecin après une première consultation alors qu'un examen approfondi permet de prescrire un traitement approprié. Ainsi, le champ d'action des médicaments antimigraineux s'étend du traitement de crise jusqu'au traitement de fond destiné à réduire la fréquence, l'intensité et la durée des crises. Enfin, pour soulager une migraine et calmer rapidement la douleur, il faut prendre son traitement dès le début de la crise.

* "White Matter Hyperintensities in Migraine - Reason for Optimism", Deborah I. Friedman, MD, MPH; David W. Dodick, MD, JAMA. 2012;308(18):1920-1921. doi:10.1001/jama.2012.36530.


En savoir plus 

Sponsorisé par Ligatus