Cancer du sein : un dépistage nécessaire

Il n’est pas encore sorti en librairie, mais il fait déjà parler de lui. Il s’agit d’un livre qui sort la semaine prochaine. Toute la polémique tient dans le titre, ou plutôt la question : "No Mammo ?" Sous-entendu : faut-il dépister systématiquement le cancer du sein chez les femmes de plus de 50 ans ?

Rédigé le

Cancer du sein : un dépistage nécessaire

Le débat n'est pas nouveau. Mais pour la première fois, il n'est pas lancé par un médecin, mais par une citoyenne ordinaire. Rachelle Campergue est kinésithérapeute de formation. Elle vient de signer un ouvrage dans lequel elle remet en cause le dépistage généralisé et systématique des femmes de 50 à 74 ans.

Car, pour elle, le dépistage a un effet pervers : le surdiagnostic. Plus on cherche, plus on trouve, même des petites tumeurs qui n'auraient jamais fait parler d'elles si on ne les avait pas trouvées. Là, rien de nouveau, le phénomène est bien connu des médecins. Mais dans son livre, l'auteur avance un chiffre : 22 % des tumeurs dépistées régresseraient d'elles mêmes, au point de ne plus être détectables. Les patientes seraient-elles victimes de surtraitement. En quoi consiste ce dépistage du cancer du sein ? Existe-t-il un risque réel de surdiagnostic ? Réponse dans le reportage ci-dessus.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les médias :