Cancer du côlon : le curcuma à la rescousse ?

La curcumine, molécule présente dans le curcuma, connue pour son effet anti-inflammatoire, est testée au Royaume-Uni pour améliorer le traitement du cancer du côlon. Dans de précédentes études en laboratoire, la curcumine avait montré des propriétés augmentant la réponse des cellules tumorales aux chimiothérapies.

Rédigé le

Cancer du côlon : le curcuma à la rescousse ?
Cancer du côlon : le curcuma à la rescousse ?

Il y a 40 000 nouveaux cas de cancer du côlon au Royaume-Uni chaque année, parmi lesquels 40 % à 60 % ne répondent pas aux traitements classiques par chimiothérapies et souffrent d'effets secondaires parfois lourds.

"Une fois que le cancer du côlon s'est propagé, il est très difficile à traiter, en partie parce que les effets secondaires de la chimiothérapie peuvent limiter la durée des traitements", explique le Pr. William Steward, directeur de l'étude au National Institute for Health Research Experimental Cancer Medicine Centre (ECMC) à l' Université de Leicester.

Si l'essai clinique confirme que la curcumine augmente la sensibilité des cellules cancéreuses à la chimiothérapie, elle permettrait d'augmenter l'efficacité des traitements à doses plus faibles. Ces traitements pourraient alors être plus longs et provoqueraient moins d'effets secondaires.

L'étude est programmée en deux temps, la première phase, avec 40 patients atteints de cancer du côlon propagé au foie, a pour but de déterminer la dose de curcumine adéquate. Elle sera définie comme étant la dose la plus efficace sans provoquer d'effets secondaires. Il faut être très prudents par rapport aux doses lorsque l'on découvre les effets bénéfiques d'une molécule naturelle, car celles-ci peuvent parfois entraîner des conséquences nocives pour les malades.

Dans la deuxième phase de l'étude, deux groupes de patients seront comparés. L'un sera traité selon un protocole thérapeutique "standard" et l'autre aura consommé des comprimés de curcumine dans les sept jours précédant le début de la chimiothérapie.

Dans un premier temps les chercheurs cherchent à vérifier que la curcumine n'a pas d'effet négatif sur le traitement du cancer du côlon par chimiothérapie, mais ils restent attentifs à tout autre effet bénéfique pour les patients.

L'étude est à un stade si peu avancé que les résultats actuels ne peuvent pas dire si la curcumine a un effet bénéfique ou non sur ce type de cancer. Il faudra sans doute plusieurs essais cliniques avant d'y parvenir. Pour l'instant, au-delà de ses vertus anti-inflammatoires reconnues en phytothérapie, rien ne prouve encore les effets bénéfiques de la curcumine dans le traitement ou la prévention des cancers des intestins.

Source : "Trial launched into curry chemical’s cancer-fighting properties", Cancer Research UK, 7 mai 2012.

En savoir plus