Addiction aux jeux : doit-on hospitaliser les patients pour le sevrage ?

Pour le sevrage de la dépendance aux jeux, doit-on hospitaliser les patients ?

Rédigé le , mis à jour le

Addiction aux jeux : doit-on hospitaliser les patients pour le sevrage ?

Les réponses du Dr Marc Valleur, psychiatre spécialiste des addictions à l'hôpital Marmottan (Paris) :

"Le cœur du traitement de l'addiction aux jeux sera toujours la psychothérapie. La qualité de la relation, la manière dont les gens sont accueillis, le fait qu'ils ne soient pas jugés… constituent l'essentiel du traitement. Mais dans le cadre du jeu, il faut rajouter des traitements, des médicaments de la dépression, car la dépression est souvent associée au jeu. Si on trouve des traitements contre le craving (impulsion irrésistible), ils seront probablement efficaces pour le jeu.

"L'hospitalisation peut être nécessaire pour mettre les personnes à l'abri pendant un certain temps et pour leur permettre de réfléchir à la place du jeu dans leur vie. Il faut surtout rajouter un accompagnement social dans le cadre d'une addiction au jeu. Il faut apprendre aux gens ce qu'est un plan de surendettement, une protection des biens… Il faut aussi prendre en charge l'entourage. Pour le sevrage de l'addiction aux jeux, il faut toute une panoplie d'outils qui ne seront utilisés que si la relation individuelle avec le patient est correcte."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses du Dr Marc Valleur, psychiatre spécialiste des addictions à l'hôpital Marmottan (Paris)