Accoucher et jouir, c'est possible !

Selon une étude publiée par un psychologue français Thierry Postel, dans la revue Sexologie, trois femmes sur mille auraient un orgasme au cours de leur accouchement.

Rédigé le

Accoucher et jouir, c'est possible !
Accoucher et jouir, c'est possible !

Accoucher tout en éprouvant un orgasme... Une rumeur ? Un fantasme ? Ou une réalité ? "Une réalité pour trois femmes sur mille", selon le psychologue Thierry Postel, qui a publié en mai 2013 dans la revue Sexologie une enquête selon laquelle une très petite minorité de femmes aurait éprouvé du plaisir sexuel lors de la naissance de leur enfant. Cette enquête serait la première du genre à donner de vrais chiffres sur ce phénomène.

Accoucher dans la jouissance

Le sondage porte sur environ 206.000 accouchements. Le psychologue Thierry Postel a interrogé des sages-femmes.

Celles-ci font état de 668 cas dans lesquels les futures mères ont évoqué des sensations orgasmiques et de 868 cas où l'attitude des mères montrait des signes de plaisir.

"La jouissance obstétricale existe", écrit Thierry Postel, "85% des sages-femmes interrogées savaient qu'il était possible de jouir en accouchant".

Le psychologue a complété son étude avec le témoignage de neuf mères qui ont confirmé avoir eu un orgasme lors de l'accouchement (sans péridurale ou avec une péridurale inefficace). "Comme deux tiers des accouchements ont lieu sous péridurale cela laisse supposer une prévalence de la jouissance sans anesthésie bien supérieure au 3 sur 1.000 observés", remarque Thierry Postel.

Comment expliquer ce phénomène ?

Parmi les hypothèses, on avance une sécrétion d'ocytocine, une hormone sécrétée pendant l'accouchement (responsable de l'attachement mère/enfant) qui est aussi produite lors d'un orgasme. Autre explication : une stimulation du clitoris.

"Je pense que physiologiquement c'est possible d'avoir un orgasme si la tête du bébé appuie sur le clitoris, mais cela me semble très peu probable", estime le docteur Ghada Hatem, gynécologue-obstétricienne à l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis, "mais je n'ai jamais vu de femmes jouir pendant leur accouchement. On m'a rapporté un seul cas mais cette femme était érotomane et manifestait du plaisir même pendant un toucher vaginal…"

Françoise Damageux, sage-femme de la maternité de Poissy en région parisienne, est elle aussi dubitative à la lecture de cette étude. "En théorie, c'est effectivement possible si on accouche sans péridurale. C'est un bruit qui court, mais en 20 ans de carrière, je n'ai jamais vu une femme jouir pendant l'accouchement, observe la professionnelle. Peut-être certaines femmes ont joui très discrètement. Ce qui est sûr, c'est que les sensations au cours de la naissance sont fortes, complexes et mélangées. Et les femmes qui ont du plaisir n'en parlent pas".

"Je pense qu'il est très difficile de recueillir ce genre de confidence de la part des femmes", confirme le docteur Naouri-Vischel, gynécologue-obstétricienne et sexologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. "C'est comme pour la question du plaisir sexuel éprouvé par les femmes quand elles allaitent, les femmes peuvent évoquer cet aspect mais en toute fin d'entretien", conclut-il.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :