Grossesse : les risques des antalgiques

La prise prolongée d’antalgiques au cours des six premiers mois de grossesse pourrait altérer la fertilité de l’enfant à naître, s’il s’agit d’un garçon. C’est la conclusion d’une étude internationale publiée dans la revue "Human Reproduction". Les explications en images.

Rédigé le

Grossesse : les risques des antalgiques

En savoir plus

Dans les médias :

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus