Une échographie tactile 3D pour les parents aveugles ou malvoyants

Toucher son futur bébé à défaut de pouvoir le voir, c'est l'objectif de l'échographie en 3D. Cette technique en relief fait le bonheur des parents déficients visuels.

Delphine Renault
Rédigé le

Pour les futurs parents, les échographies de grossesse sont des moments très importants, chargés d’émotion car elles marquent les premières rencontres avec leur futur bébé. Pour les parents non-voyants, l’impossibilité de voir leur futur enfant lors des échographies peut être vécu avec frustration.

Selon l’OMS, 253 millions de personnes sont déficientes visuelles dans le monde et en France 1,7million de personnes sont atteintes d’un trouble de la vision. Pour répondre à ce problème, le Dr Jean-Marc Levaillant a mis au point une innovation technique, il propose des échographies imprimées en 3D. 

Lit, armoire, commode … Au creux de la main de Luisa, Lionel dessine les plans de la future chambre de leur bébé. La jeune femme a perdu la vue à l’âge de 6 ans et grâce au toucher, ce nouvel aménagement prend forme dans sa tête. 

Un accompagnement spécifique

Au fil des années, Luisa a su pallier son handicap visuel. Pour vivre sereinement sa 1ère grossesse, elle a choisi une prise en charge adaptée. Alors qu'elle est dans son 5ème mois de grossesse, elle se rend à la maternité pour faire sa seconde échographie. 

C'est un rendez-vous important pour tous les futurs parents, où s’entremêlent questions, excitation et appréhension. Depuis 3 ans, ce gynécologue propose un accompagnement spécifique pour les futurs parents malvoyants. 

Le temps de la séance, le médecin devient en quelque sorte les yeux de Luisa, et lui décrit avec la plus grande précision ce qu’il voit à l’échographie. 

"En écoutant la description, moi j’ai un peu un écran dans la tête et ça me permet vraiment de participer à l’échographie et évidement de pouvoir l’imaginer", commente Luisa. 

Une échographie tactile pour créer du lien

Alors que Luisa et Lionel apprennent qu’ils vont avoir un petit garçon, une 2ème surprise les attend.
À partir de leur 1ère échographie, une machine imprime l’image en 3 dimensions de leur bébé. Au travers du toucher, Luisa rencontre son futur fils. 

"On fait la découverte ensemble et je trouve que c’est un moment magique. C’est un peu comme si le petit poisson que je sens dans mon ventre prenait tout un coup forme, c’est assez émouvant".

"C’est une réappropriation pour les gens qui sont différents, dans une société qui n’est pas faite pour eux et qui est assez agressive dans la vie de tous les jours. C'est se réapproprier un examen qu’on appelle une échographie où on est sensé  voir le fœtus, ici on leur offre de le toucher", explique le Dr Levaillant.  

Grâce à cette technique, Luisa peut suivre comme toutes futures mères l’évolution de son bébé. Ces échographies tactiles sont encore peu développées en France, elles sont uniquement réservées aux futurs parents malvoyants ou aveugles.