Télétravail : des astuces pour adopter les bonnes postures

Télétravailler à la maison 3 ou 4 jours lorsque c'est possible, c’est moins de temps perdu dans les transports mais pas forcément plus de confort. A force d’être statique, pas forcément dans la bonne position, le télétravail peut provoquer des douleurs.

Charlotte Rothéa
Rédigé le , mis à jour le

Pouvoir travailler de son canapé, en chaussons, c’est agréable. Mais à force de rester statique, dans des positions parfois étranges, des gênes dans la nuque, les épaules ou le dos peuvent apparaître.

Pour éviter ces douleurs, chez soi, comme au bureau, une spécialiste des postures au travail, une ergonome vous donne des conseils.  

Bien s'installer devant son écran

Il faut opter pour un siège à hauteur réglable. L'idéal est d'obtenir un angle de 90 degrés au niveau des genoux. Même chose au niveau des coudes.  

"Il faut rehausser un petit peu l’ordinateur", précise Mélody Beaur-Guérin, ergonome-ergothérapeute.
Pour cela, il est possible d’utiliser des rames de papier au bureau, ou de gros livres chez soi qui élèvent l’écran au niveau du regard. 

Investir dans une souris verticale

Il faut ajouter à cela un clavier et une souris externe. Pour garder les avant-bras au niveau du bureau. Il est également recommandé d'investir dans une souris verticale, la main reste ainsi dans le prolongement de l’avant bras, ce qui soulage le poignet.  

"Sur une souris classique, vous êtes en extension du poignet, cela va solliciter la zone du canal carpien, c'est pour cela qu'on a de nombreux syndromes sur des postes en bureautique car c'est une posture qui est prolongée dans la durée", explique Mélody Beaur-Guérin. 

Il faut bouger !

Quand l'installation est confortable, le piège est de rester statique, à la maison comme au bureau. Il faut donc bouger, pas forcément longtemps mais régulièrement dans la journée.  

"Vous prenez une pause, vous allez vous faire un café, vous prenez un livre, un document dans une autre pièce. Tout ce qui vous fera changer de posture et ne pas rester statique, sera bon à prendre", confie Mélody Beaur-Guérin.

C'est un conseil applicable chez soi comme au travail, qui ne coûte rien et qui permettra d’éviter, au-delà d’une simple gêne, des troubles musculo-squelettiques.  

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !