1. / Sexo
  2. / Troubles sexuels
  3. / Troubles de l'érection

Le Viagra fête ses 20 ans !

La "pilule bleue" souffle sa vingtième bougie. Pour l’occasion, Allodocteurs.fr revient sur l’histoire de ce célèbre traitement contre l’impuissance.

Rédigé le , mis à jour le

Le Viagra agit en moyenne 27 minutes après la prise. CC BY-SA 3.0

Il y a 20 ans naissait le Viagra, commercialisé par le laboratoire Pfizer. Très vite, cette petite pilule bleue est devenue l’un des médicaments les plus connus au monde. Et pour cause : elle a été pensée pour soigner la dysfonction érectile, qui toucherait un homme de plus de 40 ans sur trois.  

Le Viagra a été découvert par hasard. Dans les années 1990, Pfizer teste un nouveau médicament contre les angines de poitrine. Mais c’est un échec : la molécule ne calme aucunement les douleurs thoraciques. Néanmoins, le laboratoire observe un effet pour le moins surprenant : les hommes participant à l’étude, après injection de la molécule, sont en érection. Aussi Pfizer décide-t-il de changer de cible et de s’intéresser au traitement de l'impuissance masculine. A cette époque, les seuls traitements disponibles sont des mini-suppositoires à introduire dans l'urètre et des piqûres dans le pénis. Le 27 mars 1998, L'Agence américaine du médicament autorise la commercialisation du Viagra.

Un succès fulgurant

En avril 1998 donc, l’érection devient programmable. La révolution est totale. Dès les deux premières semaines de sa mise sur le marché, 150 000 prescriptions sont rédigées aux Etats-Unis. Comme l’explique l’AFP, avant même qu’il ne soit commercialisé hors du sol américain, le Viagra fait déjà parler de lui à l’international, et il est vendu sur le marché noir en Israël, en Pologne, et même en Arabie saoudite !

Cinq mois plus tard, le traitement est autorisé en Europe, et les ventes décollent. En 1999, elles augmentent de plus de 30%. Son utilisation est vite décomplexée, et l’homme politique américain Bob Dole, ancien candidat à la présidence, en fait la publicité, comme la star du foot Pelé.
 

Sujet diffusé le 27 mai 2010. Marina Carrère d'Encause et Michel Cymes expliquent le fonctionnement des médicaments contre les troubles de l'érection.

Contrefaçons et propriétés parallèles

Revers de la médaille : très vite, des médicaments factices fabriqués en Thaïlande ou en Inde apparaissent sur Internet. En 2011, 80% du Viagra acheté en ligne était contrefait, d’après un sondage réalisé par Pfizer. Un chiffre qui inquiète les professionnels de santé, puisque ces contrefaçons peuvent présenter des traces de pesticides, de plâtre ou d’encre.

Aujourd’hui, les propriétés du Viagra sont même utilisées dans la recherche. En 2013, des chercheurs australiens ont découvert que la pilule bleue aurait un effet positif sur la décontraction des muscles des mères et stimulerait la croissance des bébés. Puis, en 2015, des chercheurs du CNRS, de l'Inserm et de l'Université Paris-Descartes ont annoncé que celle-ci pourrait être utilisée pour lutter contre la transmission du paludisme.

Quid des femmes ?

Le pendant féminin du Viagra n’a pas encore été découvert. Un traitement destiné à améliorer la libido féminine, la flibansérine, est néanmoins disponible sur le marché américain depuis 2015. Les bénéfices seraient observés au bout de quatre mois. D'après le laboratoire qui le commercialise, un traitement de six mois améliorerait le désir sexuel hypoactif de 43 à 60% des femmes. Des chiffres cependant démentis par les membres de l'Agence américaine du médicament, selon qui le pourcentage de femmes ayant constaté une amélioration ne serait que de 10%.

Quant à un éventuel "Viagra féminin", la recherche stagne. Comme le rappelle le Dr Charlotte Tourmente, s'il existait, il agirait sur le clitoris, l'équivalent féminin des corps caverneux, ou sur la lubrification, manifestation de l'excitation sexuelle chez la femme. Un tel effet n'est permis par aucun traitement.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus