1. / Se soigner
  2. / Prévention

Gestes qui sauvent : une campagne pour "s'informer et se former"

Une campagne de sensibilisation aux comportements préventifs et aux gestes de premiers secours est lancée conjointement ce 14 septembre par les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile. Derrière un intitulé sobre, "adoptons les comportements qui sauvent", les trois entités exhortent le grand public "à s'informer, et à se former".

Rédigé le

Gestes qui sauvent : une campagne pour
Gestes qui sauvent : une campagne pour "s'informer et se former"

Désignée "Grande Cause nationale" en mai dernier, le projet de campagne commune des Sapeurs-pompiers de France, de la Croix-Rouge française et de la Protection Civile voit le jour ce 14 septembre.

"Face à un contexte où les douloureux évènements tels que les attentats, mais aussi les violents orages, inondations et feux de forêts, frappent régulièrement, de nombreux citoyens ont exprimé le besoin d’être formés aux comportements qui sauvent", expliquent les trois entités dans un communiqué. "Témoin en situation de crise ou d’accident, le citoyen est le premier à déclencher l’alerte jusqu’à l’arrivée des secours (délai moyen de 12 minutes). […] L’objectif de cette Grande Cause nationale 2016 vise justement à permettre [à chacun] de savoir anticiper, réagir à bon escient et connaître les comportements pour se protéger ou les gestes pour sauver."

Dédramatiser, mais responsabiliser

La campagne, qui met en scène une mascotte baptisée Raymond, se déploiera jusqu’à la mi-novembre à la télévision, à la radio, sur la presse, sur le web et sur les murs des villes françaises. "La tonalité de la campagne se veut volontairement dédramatisante, décalée mais aussi responsabilisante", expliquent les coordinateurs de la campagne. "Certes, Raymond est un personnage fictif, mais toutes les situations de risques auxquelles il est confronté, peuvent se produire dans la réalité. Le spectateur s’interroge sur sa propre réaction. Et vous, face à ces scènes de catastrophes, malaises ou accidents, que feriez-vous ? Sauriez-vous comment réagir ?"

Sur les principaux réseaux sociaux, deux comptes ont été créés pour favoriser la diffusion de ces messages de sensibilisation : @GrandeCause2016, sur Twitter, et Comportementsquisauvent, sur Facebook.

Face à une situation d'urgence, comment réagir ?

Concernant les gestes qui sauvent, les Sapeurs-pompiers de France, la Croix-Rouge française et la Protection Civile se sont mis d’accord sur la diffusion de préconisations très concises, et claires.

Comment reconnaître un arrêt cardiaque, et comment réagir ?

"Une personne victime d’un arrêt cardiaque perd connaissance et ne respire pas (aucun mouvement de la poitrine n’est visible, aucun bruit ou souffle n’est perçu) ou alors présente une respiration anormale (mouvements respiratoires lents, inefficaces et bruyants).

"Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque : appelez immédiatement les secours en composant le 18 ou le 112.

"Pratiquez un massage cardiaque sur la victime pour maintenir l’irrigation de son cerveau en oxygène, jusqu’à l’arrivée des secours.

"Utilisez un défibrillateur dès que possible : il vous guide par des ordres simples qui peuvent être exécutés même par un enfant."

Que faire en cas d'incendie ?

"Si l’incendie se déclare chez soi sans pouvoir l’éteindre immédiatement, il faut évacuer les lieux.

"Ne jamais prendre l’ascenseur. Ouvrez [les portes] avec précaution sans la relâcher. Soyez prêt à la refermer si de la fumée entre brutalement. 
Fermez [les portes] derrière vous pour retarder la propagation du feu et des fumées. Sortez par l’issue la plus proche."

"Contactez dans tous les cas les sapeurs-pompiers en composant le 18 ou 112."

Une fois à l’extérieur, il faut se rendre au point de rassemblement éventuellement déterminé avec les membres de votre logement, et vérifier que personne ne manque à l’appel. "Souvenez-vous que la fumée tue ; ne retournez jamais dans un logement en feu."

Si la fumée vous empêche d'évacuer, "confinez-vous en calfeutrant la porte avec des linges de préférence humides. A l’arrivée des secours, manifestez-vous à la fenêtre."

Si l’incendie se déclare dans un autre logement ou dans les parties communes de l’immeuble, il faut rester chez soi. "Fermez la porte de votre appartement, la mouiller et la calfeutrer avec un linge humide. 
Attention : ouvrir une porte avec précaution : se mettre à genoux et commencer par l’ouvrir de quelques centimètres, sans chercher à passer la tête, et en se tenant prêt, immédiatement, à bien la refermer."

Que faire en cas d'hémorragie ?

"Exercer une pression directement sur la plaie. Allonger la victime en position horizontale. Alerter ou demander à quelqu’un d’alerter les secours.

"Si la plaie continue de saigner, la comprimer encore plus fermement et poursuivre jusqu’à 
l’arrivée des secours. Pour prévenir les secours, appliquer un pansement compressif pour remplacer la compression 
manuelle. Se laver les mains après avoir effectué ces premiers secours".

Voir aussi sur Allodocteurs.fr