1. / Se soigner
  2. / Politique santé

Adieu, fontaines à sodas !

Leur disparition était annoncée de longue date. C’est désormais acté : les boissons contenant des sucres ajoutés ou des édulcorants ne pourront plus être mises à disposition à volonté dans les lieux de restauration ouverts au public.

Rédigé le

Adieu, fontaines à sodas !
Adieu, fontaines à sodas !

L'arrêté, publié ce 26 janvier au Journal Officiel, est signé conjointement par les ministres de la santé, de l'agriculture et de la consommation : les boissons contenant des sucres ajoutés ou des édulcorants "à volonté" appartiennent au passé (l'interdiction entrera en vigueur le 27 janvier).

Le texte fixe la liste des catégories de boissons touchées par cette interdiction : elle comprend "les boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d'eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse".

Il prévoit que "la mise à disposition, en accès libre, sous forme d'offre à volonté gratuite ou pour un prix forfaitaire, de boissons avec ajout de sucres ou d'édulcorants de synthèse est interdite dans tous les lieux de restauration ouverts au public, les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et l'hébergement des mineurs".

Les lieux visés incluent tous les lieux de restauration ouverts au public, y compris la restauration collective et sociale, l'hôtellerie et les clubs de vacances.

L'arrêté a été pris en accord avec la loi santé de janvier 2016 afin de limiter les risques d'obésité, de surpoids et de diabète, notamment chez les jeunes, conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Comme l’observaient en 2015 les députés porteurs du projet de loi, non seulement les boissons sucrées contribuent au développement de l'obésité, mais les boissons contenant des édulcorants sucrés contribuent au développement et au maintien d’une appétence pour la saveur sucrée. En outre, la consommation de boissons sucrées, en brouillant la sensation de faim, encourage l'absorption de portions d'aliments supplémentaires. Dernier constat : en présence des dispositifs de type "free refill" (recharge gratuite), il devient plus difficile de proposer aux consommateurs une information nutritionnelle claire.

avec AFP

Voir aussi sur Allodocteurs.fr