1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Antalgiques

Pourquoi la Suède retire le paracétamol des supermarchés

Six ans après avoir autorisé la vente de paracétamol en dehors des pharmacies, la Suède fait volteface. A partir du 1er novembre 2015, tous les comprimés seront retirés des rayons des supermarchés. Car, depuis la libéralisation du marché, les cas de surdosages de paracétamol et d'hospitalisations ont quasiment doublé.

Rédigé le

Pourquoi la Suède retire le paracétamol des supermarchés
Pourquoi la Suède retire le paracétamol des supermarchés

Supermarché, station service, bureau de tabac… Depuis 2009, le paracétamol est sur tous les étals suédois. Mais six ans après avoir autorisé la vente de près de 600 médicaments sans ordonnance en dehors des officines, les autorités suédoises font machine arrière. "Les comprimés de paracétamol sans ordonnance ne seront plus vendus que dans les pharmacies (…) à compter du 1 novembre 2015", a indiqué l'agence du médicament dans un communiqué daté du 29 avril.

La cause de ce revirement : une explosion des surdosages, volontaires ou involontaires, de ce célèbre antalgique. L'administration a relevé "une hausse des intoxications dans un but d'automutilation" et estimé que "l'accès au comprimés de paracétamol constituait un facteur de risque considérable". Il faut donc "limiter l'accès aux comprimés de paracétamol pour protéger la santé publique", explique un expert de l'agence, Rolf Gedeborg, cité dans le communiqué.

Intoxications et hospitalisations multipliées par deux

Entre 2006 et 2013, le nombre d'appel au centre antipoison suite à une ingestion de paracétamol a presque doublé (1), autant que les hospitalisations liées au surdosage (2). "Et la même tendance a été observée en 2014", explique l'Agence. Ingéré à trop haute dose, le paracétamol peut provoquer des lésions du foie mortelles.

Il était donc impératif d'agir car ce médicament devenait trop facilement disponible. Les supermarchés qui vendent des médicaments non soumis à prescription sont généralement ouverts plus longtemps que les pharmacies, ce qui facilite l'accès au paracétamol. Néanmoins, seul le paracétamol en comprimé sera retiré des supermarchés, et non les autres formes (liquide, effervescent, …) qui présentent moins de risques de surdosage.

La France encore à l'abri

Jusqu'alors, la France a toujours résisté aux sirènes de la vente de médicament en supermarché. En 2013, Michel-Edouard Leclerc, propriétaire de la célèbre marque de distribution, avait demandé la libéralisation du marché. Une requête rejetée quelques mois plus tard par la ministre de la Santé. En France, le paracétamol peut uniquement être vendu sans ordonnance en officine et en ligne sur des sites de pharmacies agréés par les Agences Régionales de Santé (ARS).

Les cas d'intoxications au paracétamol sont d'ailleurs quatre fois moins nombreux en France qu'aux Etats-Unis où ce médicament est disponible à chaque coin de rue. Et le conditionnement ne dépasse jamais 8 grammes de paracétamol par boîte. Aux Etats-Unis, certains contenants peuvent contenir jusqu'à 100 comprimés…

----

(1) Augmentation de 40%, passant de 2.500 à 4.200
(2) Passant de 529 en 2006 à 1.161 en 2013

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus