1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Acide hyaluronique

Acide hyaluronique : quelles indications ?

C’est un incontournable de la médecine esthétique et de l'industrie cosmétique : l'acide hyaluronique. Sa promesse ? Repulper la peau et lisser les rides... Mais ses applications ne sont pas que esthétiques. 

Rédigé le , mis à jour le

Acide hyaluronique : quelles indications ?
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Focus and Blur
Sommaire

Qu'est-ce que l'acide hyaluronique ?

Marina Carrère d'Encausse et Régis Boxelé expliquent l'acide hyaluronique.

A l’origine, l'acide hyaluronique est avant tout un composant naturel indispensable au fonctionnement de notre corps. Il est présent dans tout notre organisme et notamment dans les yeux. C’est l’un des constituants du gel transparent qui remplit notre globe oculaire : le corps hyalin aussi appelé corps vitré. Et c’est d’ailleurs de là que lui vient son nom. C’est en effet dans le corps hyalin d’un œil de bœuf que deux chercheurs américains, Karl Meyer et John Palmer, ont découvert son existence en 1934. 

L’acide hyaluronique est composé de molécules qui sont de véritables éponges. Il peut absorber ainsi plus de 1000 fois son poids en eau et former une sorte de gel que l’on retrouve aussi entre les cellules de la peau par exemple et qui permet l’hydratation et la cohésion des tissus. La production naturelle d’acide hyaluronique décroit avec l’âge, entraînant le relâchement de la peau et l’apparition de rides. 

L’acide hyaluronique se présente sous forme de gel contenu dans des seringues. Il s’agit d’un gel plus ou moins visqueux selon les indications.
Au départ l’acide hyaluronique était obtenu après broyage de crêtes de coq car elles en contiennent beaucoup. Aujourd’hui, l'acide hyaluronique est produit industriellement à partir de bactéries. Comme c’est un constituant naturel du corps, son injection n’entraine, dans la majorité des cas, ni allergie ni réaction inflammatoire.

En médecine esthétique, les qualités d’hydratation et de comblement font de l’acide hyaluronique un allié de choix pour repulper ou défatiguer un visage, des mains ou un décolleté. Il permet aussi et c’est moins connu, de corriger des défauts dus à certaines malformations congénitales comme la fente labiopalatine anciennement appelée, de manière stigmatisante, le bec de lièvre.

L'acide hyaluronique pour harmoniser le visage

Les chirurgies précoces pour refermer la fente labiopalatine créent des cicatrices qui empêchent la mâchoire supérieure de grandir normalement. Le maxillaire reste étroit et en arrière par rapport à la mâchoire inférieure. Sans soutien, la lèvre supérieure est en retrait, ce qui engendre un profil particulier qui peut complexer l’enfant. L’injection d’acide hyaluronique permet de corriger ce défaut en donnant du volume à la lèvre. 

L'acide hyaluronique pour soulager les douleurs de la hanche

L’autre grande qualité de l’acide hyaluronique, c’est sa viscosité. C'est-ce qui explique son utilisation en rhumatologie pour soulager des patients souffrant d’arthrose du genou ou encore de la hanche. Naturellement présent dans le liquide synovial qui entoure nos articulations, l’acide hyaluronique permet d’amortir les chocs et de lubrifier l’articulation. Quand avec l’âge, sa proportion diminue, il ne joue plus correctement son rôle. Pour pallier ce défaut, certains patients peuvent bénéficier d’une injection sous contrôle radiographique. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr