1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Chirurgie maxillo-faciale

Malformations des mâchoires : une chirurgie lourde mais réparatrice

Prognathie ou rétrognathie, les mâchoires ne sont pas toujours bien alignées, entrainant des soucis d'ordre esthétique, mais également au quotidien, pour parler ou manger. Lorsque l'orthodontie ne suffit plus, quelles sont les solutions pour replacer les mâchoires ?

Rédigé le , mis à jour le

Malformations des mâchoires : une chirurgie lourde mais réparatrice
Malformations des mâchoires : une chirurgie lourde mais réparatrice
Sommaire

Prognathie ou rétrognathie ?

Marina Carrère d'Encausse et Philippe Charlier expliquent la chirurgie des mâchoires

Des dents du haut et du bas qui ne se superposent pas correctement, des gencives trop visibles lors du sourire, un menton absent... Les malformations de la mâchoire sont très variées, tout comme leurs causes. Souvent, elles entraînent un complexe esthétique auquel s'ajoutent des difficultés fonctionnelles pour parler, mastiquer, déglutir et même pour respirer !

L'articulation des mâchoires fait intervenir en haut l'os maxillaire et en bas l'os mandibulaire (en forme de L). Elle permet de mâcher, d'avaler, de bâiller et bien sûr, de parler. Sur chacune des mâchoires sont implantées les dents. Quand les mâchoires sont parfaitement positionnées, les dents du maxillaire recouvrent en tout point celles de la mâchoire inférieure. Il n'y a pas une bonne occlusion. Mais quand les mâchoires sont décalées l'une par rapport à l'autre, les dents ne peuvent plus être engrenées et l'occlusion est mauvaise.

Quand l'os mandibulaire est trop avancé (menton en avant) par rapport à l'os maxillaire, on parle de prognathie (on est prognathe). A l'inverse, quand il est en retrait (menton en arrière), on parle de rétrognathie (on est rétrognathe). A cela s'ajoutent les décalages mandibulaires latéraux. Le décalage entre les deux mâchoires provoque des douleurs, des craquements anormaux dans les articulations de la mâchoire. Certaines personnes finissent même par éprouver des douleurs au niveau musculaire. Les dents en pâtissent aussi.

Les incisives et les canines du haut et du bas ne sont plus parfaitement superposées, seules les molaires du fond sont en contact les unes avec les autres. Résultat, ces molaires travaillent plus que les autres. Les spécialistes parlent d'hyperfonction des dents. De plus, elles sont plus sujettes aux caries, s'abîment et se cassent. Des soins d'orthodontie sont indispensables mais pas seulement. Une intervention chirurgicale est souvent nécessaire.

Harmoniser le visage

Roxane souffre d'une rétromandibulie, sa mâchoire du bas est en retrait par rapport à celle du haut.

Quand l'orthodontie n'est pas suffisante pour réaligner les dents, il faut parfois recourir à la chirurgie pour intervenir directement sur le positionnement de l'os de la mâchoire. Il s'agit d'une chirurgie lourde qui nécessite une prise en charge de plusieurs mois.

L'opération de la mâchoire permet d'acquérir une harmonie dans le visage, car elle provoque un repositionnement des tissus mous de la face.

Chirurgie de la mâchoire : une lourde opération

Attention, images d'intervention chirurgicale ! La chirurgie de la mâchoire pour corriger une prognathie

En cas de prognathie, quand l'orthodontie ne suffit plus, la chirurgie est nécessaire. Pour rectifier l'alignement de dents et la symétrie de la mâchoire, le chirurgien va intervenir sur les bases osseuses. Une intervention lourde qui nécessite une anesthésie générale.

Toute opération de correction de la prognathie est généralement précédée de la pose d'un appareillage orthodontique pendant 10 à 24 mois afin de repositionner correctement les dents. L'intervention, elle, a pour objectif de rectifier le positionnement des mâchoires.

Le patient peut sortir de l'hôpital le lendemain de l'intervention. Pendant un mois, il doit se nourrir exclusivement d'aliments mous, le temps de la consolidation osseuse. Cette intervention peut être réalisée à tout âge, dès que la croissance est terminée.

Affronter le regard des autres

Charlène a beaucoup souffert du regard des autres. Elle a donc choisi l'opération. Dorénavant elle arbore fièrement son nouveau sourire.

Charlène a traversé l'épreuve de l'opération. Elle a 20 ans, elle a été opérée pour corriger un prognathisme qui la complexait beaucoup.

Rééduquer la mâchoire

Malformations des mâchoires : la rééducation après l'opération

Une rééducation spécifique est parfois nécessaire après une opération de la mâchoire.

Ces séances permettent peu à peu de retrouver une aisance pour parler et manger.

Le suivi orthodontique

Les différentes malformations de la mâchoire modifient la position des dents et des soins d'orthodontie sont parfois nécessaires aussi bien avant l'opération qu'après. C'est le cas de Céline qui a été opérée des deux mâchoires.

Sponsorisé par Ligatus