1. / Se soigner
  2. / Accidents

Quels sont les accidents liés au développement du vélo en ville ?

Qui dit véhicule roulant, dit risques accrus d’accident. Vélo, trottinette, mono roue... Ces dernières années les types de véhicules se sont diversifiés avec un certain succès. Quelles sont les conséquences de cette évolution sur les accidents de la route ?

Rédigé le

Quels sont les accidents liés au développement du vélo en ville ?

Depuis une dizaine d’années, il a été mis en place une vraie politique d’incitation à la "mobilité verte" car contrairement à certains pays comme la Hollande, la France est très en retard sur ce point.

Une étude a observé une vraie augmentation des consultations et ce surtout depuis l’apparition des véhicules motorisés : VAE, trottinette électrique, planche motorisée... Le nombre officiel d’accidents graves ou non mettant en cause ce type de véhicule est difficile à trouver car le vélo est devenu un objet politique...

Evolution du type de blessures

La vitesse a augmenté, le poids des véhicules a augmenté, le trafic s’est densifié... Tout cela fait que les traumatismes ont évolué. A présent on observe plus de fractures des membres, du poignet, du coude liées au traumatisme direct lors de la chute.

Malheureusement le véhicule n'est pas la victime mais plutôt le coupable. L’augmentation du trafic de ces véhicules a augmenté le nombre de piétons traumatisés. Ainsi les fractures ou plaies importantes des membres inférieurs chez les piétons sont loin d’être rares. A certains endroits, comme le boulevard Magenta à Paris par exemple, la Mairie de Paris vient de rendre plus visible la piste cyclable dans le but de limiter le risque de collision entre piétons, cyclistes et deux roues.

Comment faire pour limiter le risque d’accident ?

Trois maîtres-mots : 1/calme - 2/équipements - 3/sobriété.

1 - Calme : à présent le nombre d’accidents lié à la vitesse, le manque d’anticipation et la prise de risque en roulant au milieu de la circulation est très important.

2 - Equipements : il existe un minimum vital que sont le casque, le gilet de signalisation, les lumières et les protections de poignet/gants. Cela protège contre de nombreuses blessures.

3 - Sobriété : pour rappel il est interdit de circuler alcoolisé ou sous l’emprise de stupéfiants car cela augmente le risque d’accident.

Si vous ne respectez pas ces consignes, n’oubliez pas votre carte de donneur d’organes cela facilitera grandement le travail des urgentistes !

Voir aussi sur Allodocteurs.fr