1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents domestiques
  4. / Monoxyde de carbone

Prévenir les intoxications au monoxyde de carbone

Chaque année, 5 000 personnes sont victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone (CO). 1 000 sont hospitalisées et 100 en meurent. C'est la première cause de décès par intoxication en France, il est indispensable pour le personnel de santé comme pour chacun d'apprendre à prévenir cette intoxication.

Rédigé le , mis à jour le

Prévenir les intoxications au monoxyde de carbone
Prévenir les intoxications au monoxyde de carbone
Sommaire

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent les intoxications au monoxyde de carbone.

Les accidents liés au monoxyde de carbone (CO) surviennent surtout en hiver car, la plupart du temps, ils sont provoqués par l'absence de ventilation dans un endroit où il y a un appareil de chauffage ou de production d'eau chaude, en raison d'un manque d'entretien de ce type d'appareil, de son ancienneté ou de sa mauvaise utilisation.

Attention donc aux chaudières et aux cuisinières, qu'elles soient à bois, à gaz, à charbon ou au fioul, mais aussi aux chauffe-eau, aux moteurs des automobiles dans le garage ou encore aux poêles.

Cette intoxication est particulièrement grave car elle se fait de manière insidieuse, le monoxyde de carbone étant indétectable. Il est inodore, incolore et sans saveur. L'hémoglobine, qui transporte les molécules d'oxygène, a une plus forte affinitité pour le monoxyde de carbone que pour l'hémoglobine ; en d'autres termes, celle-ci choisira de préférence le CO à l'hémoglobine et cette liaison sera irréversible. Le CO arrive à chasser l'hémoglobine déjà liée à l'hémoglobine Par conséquent, l'oxygène utilisable par le corps se raréfie et provoque les symptômes. De plus, le gaz provoque également des lésions des cellules.

Inodore, incolore et sans saveur

Quels sont les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone ?

Les symptômes de l'intoxication et sa gravité dépendent de la quantité de CO dans l'air ambiant. Cela va de céphalées, de nausées et de vomissements au coma.

Intoxication aigue ou chronique

L'intoxication aigue se manifeste par l'apparition de symptômes brutaux et intenses, à type de vertiges, perte de connaissance, trouble du comportement, manque de force musculaire, coma, voire décès.

L'intoxication chronique est plus insidieuse et difficile à diagnostiquer : nausées, vomissements, fatigue persistante, malaise, maux de tête, vertiges, confusion, fatigue persistante,...

Une intoxication grave peut laisser des séquelles neurologiques, à type de migraines, troubles de la coordination, paralysies, perturbation du développement cérébral des enfants (avec atteinte intellectuelle).

Ce sont souvent les personnes socialement défavorisées qui sont intoxiquées, car elles ont plus de risques d'avoir des appareils défectueux. Au sein d'une seule famille, une ou plusieurs personnes peuvent être touchées. Il se produit même des intoxications collectives dans les églises, les restaurants ou les grandes surfaces.

Vérifier les systèmes de chauffages

Comment faire vérifier ses installations de chauffage ?

Certains facteurs favorisent l'intoxication au monoxyde de carbone : les intempéries, le grand froid, le brouillard, ce qui explique que les cas soient plus fréquents dans le Nord. En fait, toutes les situations qui poussent à chauffer intensément son logement sont à risques. La tempête de décembre 1999, par exemple, avait accru les risques d'intoxication car les conduits d'évacuation étaient abîmés et les moyens de chauffage assez précaires.

En cas d'accidents, les consignes à suivre sont simples : aérer immédiatement la pièce, faire sortir tous les occupants, appeler le 18 pour les pompiers ou le 15 pour le SAMU et ne rentrer dans les locaux qu'après le passage d'un spécialiste de l'intoxication au monoxyde de carbone. Il pourra trouver l'appareil en cause et faire des propositions pour améliorer et sécuriser votre installation.

Oxygénothérapie intensive ou caisson hyperbare, le traitement de choc

Le principal traitement de l'intoxication est l'administration d'oxygène, via une oxygénothérapie intensive ou l'utilisation d'un caisson. Le CO ayant une plus grande affinité que l'oxygène pour l'hémoglobine, il faut en effet des modalités particulières pour conter son action.

 

Alerte au toxique : des alarmes qui sauvent des vies !

Présentation des différentes alarmes et explications avec le Dr Patrick Pelloux

Le froid arrive et avec, chaque année, les accidents liés à l’utilisation d’appareils de chauffage défectueux en clair les intoxications au monoxyde de carbone. Rappel des risques mortels et des symptômes avec le Dr Patrick Pelloux. Un conseil : équipez votre logement d'un détecteur de monoxyde de carbone ! C'est pas cher et ça sauve des vies !

Sponsorisé par Ligatus