1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents domestiques
  4. / Monoxyde de carbone

Monoxyde de carbone : attention au tueur silencieux

Le monoxyde de carbone est un gaz qui tue tous les ans dans notre pays. Chaque année, il fait de nombreuses victimes durant les mois d'hiver. En cause le plus souvent : un défaut d'entretien des chaudières. Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore, non irritant qui peut donc passer complètement inaperçu. Pourtant, à certaines doses, le monoxyde de carbone est toxique pour l'organisme et peut provoquer de graves complications.

Rédigé le , mis à jour le

En 2011, plus de 2.700 personnes ont été intoxiquées en France, le plus souvent à cause de leur chauffage.

Les intoxications au monoxyde de carbone ont principalement lieu au domicile de particuliers à cause d'une chaudière ou de tout autre appareil à combustion défectueux. L'entretien de la chaudière est donc obligatoire chaque année pour éviter ce genre d'accidents.

Tous les cas potentiels d'intoxication sont dirigés vers les centres anti-poison. Et même pour les professionnels, cette forme d'empoisonnement peut parfois être difficile à détecter, du fait de symptômes peu spécifiques : nausées, vomissements, sensations de vertige, maux de tête.

L'oxygénothérapie en cas d'intoxication au monoxyde de carbone

En cas d'intoxication grave, le patient doit être traité en caisson hyperbare. Cet appareil permet d'augmenter la pression de l'air en simulant une plongée sous-marine, 15 mètres sous le niveau de la mer. L'oxygène que les patients vont inhaler va permettre d'expulser le monoxyde de carbone qui sature les cellules sanguines.

Une séance d'oxygénothérapie d'une heure et demie est suffisante pour expulser tout le monoxyde de carbone de l'organisme. Le patient doit ensuite consulter son médecin traitant le mois suivant pour vérifier qu'il n'y a pas de séquelle éventuelle.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :