#InfirmierVacciné : sur Twitter, les soignants militent pour la vaccination
Crédits Photo : © 1st Footage / Shutterstock

#InfirmierVacciné : sur Twitter, les soignants militent pour la vaccination

Alors que la vaccination obligatoire des soignants est au cœur des débats, plusieurs infirmiers ont pris la parole sur Twitter, avec le #InfirmerVacciné pour militer en faveur de la vaccination.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

"Je suis infirmier et je suis vacciné." "Parce que c’est la seule solution." "Pour ma sécurité, pour votre sécurité : je me suis fait vacciner."

Sur Twitter, les témoignages d’infirmiers vaccinés abondent depuis le 6 juillet avec le hashtag #InfirmierVacciné.

Se protéger et protéger les autres

A l’origine de ce mouvement : Julien Martinez, infirmier à Lyon, qui publiait le 6 juillet une vidéo intitulée "Pourquoi j'ai décidé de me vacciner contre la covid ?".

Il y dévoile les raisons qui l’ont personnellement poussé à se faire vacciner : se protéger lui, ses proches mais aussi les patients et "contribuer à la fin de cette épidémie".

Il explique aussi comment les données scientifiques accumulées sur les vaccins anti-covid l’ont rassuré et appelle enfin à "ne pas se tromper de débat".

 

A lire aussi : Une loi sur la vaccination obligatoire des soignants en préparation

"N’écoutez pas les fakenews"

Puis Vincent Lautard, également infirmier, publie à son tour une vidéo où il explique pourquoi la vaccination des soignants est aujourd’hui "essentielle". Mais pas seulement : il cherche aussi à "contrecarrer la propagande" de certains soignants anti-vaccins.

"N’écoutez pas ceux, minoritaires, qui diffusent à longueur de journée des Fakenews pour vous faire peur" martèle-t-il. "Faites-vous vacciner et militez pour la vaccination", demande-t-il à ces confrères.

L’espoir d’en finir avec le covid

Depuis, les témoignages de soignants, souvent photos et vidéos à l’appui, se multiplient sur le réseau social. Chacun y raconte sa confiance en la vaccination et leur espoir de sortir enfin de cette crise sanitaire et de ne plus revivre l'horreur qu'ils ont vécu ces 18 derniers mois.