Covid : une 3e dose de vaccin est-elle nécessaire ?

Pour conserver une immunité dans le temps et disposer d’assez d’anticorps contre le variant Delta, une troisième dose de vaccin anti-covid pourrait être nécessaire. En France, ce rappel devrait bientôt concerner les plus vulnérables.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Crédits Photo : © Supamotion / Shutterstock

Faudra-t-il une troisième dose pour tous les vaccinés ? C’est ce que préconise Pfizer/BioNTech pour faire face au variant Delta. Les deux entreprises ont d’ailleurs déjà annoncé qu’elles demanderaient "dans les semaines qui viennent" l'autorisation pour une troisième dose de son vaccin en Europe et aux États-Unis.

Six à 12 mois après la deuxième dose

Celle-ci pourrait être administrée six mois à un an après la deuxième dose, pour renforcer les niveaux d’anticorps neutralisants contre le virus dans le sang.

Car "même si la protection contre les cas graves de la maladie reste haute durant six mois, un déclin dans son efficacité contre les cas symptomatiques au cours du temps et de l'émergence de variants est attendu", explique Pfizer/BioNTech dans un communiqué.

A lire aussi : Infection ou vaccination, une même immunité ?

Une 3e dose pour les premiers vaccinés

Cette dose de rappel est déjà administrée aux personnes les plus fragiles, comme les personnes immunodéprimées ou les personnes sous traitement immunosuppresseur pour renforcer leur protection immunitaire.

Une précaution qui devrait bientôt être étendue "aux plus vulnérables, vaccinés les premiers", a déclaré le 8 juillet le Premier ministre Jean Castex.

"A la fois parce qu’ils sont vulnérables et que cette vaccination est intervenue de manière anticipée, il nous faudra une troisième dose parce que les défenses immunitaires s’affaiblissent" a-t-il précisé.

Deux doses insuffisantes contre le variant Delta ?

Et c’est aussi ce que souffle l’Institut Pasteur dans une étude publiée le 8 juillet dans la revue Nature. Selon les scientifiques qui signent cette étude, le variant Delta, plus contagieux, est aussi plus résistant aux vaccins anti-covid que les autres souches de coronavirus.

Des niveaux d’anticorps plus élevés sont ainsi nécessaires pour neutraliser ce variant : il en faudrait quatre fois plus que pour les autres variants. Et pour atteindre ces niveaux et surtout les conserver dans le temps, trois doses de vaccins pourraient être requises.

Ce qui est sûr, pour les chercheurs de l’Institut Pasteur, c’est en tout cas qu’une seule dose de vaccin ne suffit pas à protéger contre le variant Delta car elle ne déclenche pas de réponse immunitaire assez forte.

Une chance pour le vaccin Sanofi ?

Mais quel vaccin utiliser pour la troisième dose ? Le même que celui des deux premières doses ou non, peu importe. L’efficacité vaccinale serait même renforcée si les vaccins diffèrent entre les premières, deuxièmes ou troisièmes doses, avancent les études scientifiques.

Ce qui laisse un espoir au tardif vaccin franco-britannique de Sanofi/GSK, qui pourrait être disponible en décembre 2021, selon le président du laboratoire français.