Anévrisme de l'aorte : et si c'était les gencives ?

Et si se brosser les dents permettait d'éviter les ruptures d'anévrisme. C'est l'hypothèse qui ressort des travaux d'une unité de l'Inserm de l'hôpital Bichat. Ces chercheurs ont établi un lien entre les anévrismes de l'aorte abdominale et des bactéries gingivales.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Si cette découverte surprenante est confirmée, elle pourrait avoir des conséquences pour les patients atteints d'anévrisme abdominal. 

Selon le CHU de Lyon, ces ruptures d'anévrisme causent 6000 décès en France chaque année. Un à 2 % des plus de 65 ans meurent de cette maladie.

En savoir plus :