Bien dormir sans médicaments : comment arrêter les somnifères ?

J'ai 65 ans et vingt-cinq ans environ de somnifères, je voudrais m'en passer : que faire ? Je ne peux pas dormir sans rien.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Joëlle Adrien, neurobiologiste directrice de recherche à l'Inserm :

"À partir du moment où l'on prend des somnifères tous les jours pendant plus de trois semaines, il est vrai que l'on ne peut plus s'en passer. Et c'est un gros problème car le sevrage de somnifères est très difficile. Pour le faire, il faut appliquer une méthode particulière qui est un sevrage extrêmement progressif. Mais surtout, il faut accompagner ce sevrage avec d'autres outils. Et les autres outils, c'est savoir comment fonctionne son horloge biologique car le sommeil dépend de l'horloge biologique. Il faut stimuler son horloge biologique avec les bons moyens. Le bon moyen c'est la lumière, l'exposition à la lumière le matin et l'activité physique. Il faut remplacer l'absence de somnifères de manière progressive et les remplacer par un comportement adapté durant la journée.

"Il est plus intéressant d'être accompagné dans le sevrage. Mais il est difficile de trouver un accompagnement. En général, les médecins n'ont pas le temps de s'en occuper. Les spécialistes du sommeil sont en train de lancer une étude pour un accompagnement guidé par Internet. Nous recherchons des volontaires pour cette étude qui nécessite quelques visites à l'hôpital avant d'effectuer ce sevrage. Les visites ont lieu à l'Hôtel Dieu à Paris.

"Cette personne peut essayer de se sevrer toute seule. Mais il ne suffit pas de baisser progressivement la dose de somnifères. Il faut les remplacer par une hygiène de vie qui est très importante pour que le sevrage soit efficace."