1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Sida-VIH

Sida : une piste pour l’élimination des réservoirs du virus ?

Aujourd'hui les antirétroviraux ne parviennent pas à éliminer les réservoirs du VIH logés dans certaines cellules. Mais des chercheurs de l’Institut Pasteur ont réussi à détruire ces cellules en laboratoire.

Rédigé le

Sida : une piste pour l’élimination des réservoirs du virus ?

C’est à l’Institut Pasteur qu’a été découvert le VIH il y a 35 ans et c’est de nouveau ici que vient d’être identifiée une nouvelle stratégie pour le combattre. Pour détruire les cellules dans lesquelles le VIH réussit à s’installer dans l’organisme : ses réservoirs. « Le virus infecte des cellules qui vivent très longtemps chez l’individu. Il y reste caché. Ainsi, complètement invisible du système immunitaire, il peut persister pendant des années dans ces cellules »,  explique Pr Olivier Lambotte, immunologiste à l’hôpital Bicêtre (AP-HP). Si le patient arrête son traitement, le virus peut donc se multiplier à nouveau.

Les chercheurs sont parvenus à identifier les caractéristiques de ces cellules qui se font préférentiellement infecter par le virus : c’est leur activité métabolique qui permet au virus de se multiplier. Les spécialistes ont eu l’idée d’utiliser des molécules déjà testées en cancérologie pour bloquer l’activité métabolique de ces cellules. Et cela a fonctionné : ils ont réussi à détruire ces réservoirs de VIH, ex vivo.

Les chercheurs estiment que ces travaux représentent un pas important vers la considération d’une rémission possible. La prochaine étape de recherche consistera à évaluer le potentiel de ces molécules dites « inhibiteurs métaboliques » chez des patients.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr