1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Sida-VIH

Sida : le traitement préventif Truvada® est-il efficace ?

Comment éviter une possible contamination après un accident de préservatif ? Est-ce qu'il existe un traitement préventif pour éviter le VIH ? Le Truvada® avant et après rapport non protégé est-il efficace, ou ce médicament est-il réservé aux couples ? La généralisation du Truvada® en préventif ne va-t-elle pas conduire à des résistances un peu comme pour les antibiotiques ?

Rédigé le , mis à jour le

Sida : le traitement préventif Truvada® est-il efficace ?

Les réponses avec le Pr Christine Rouzioux, virologue, et avec le Pr Jean-Michel Molina, infectiologue :

"Ce qui a été étudié, c'est ce qu'on appelle le traitement post-exposition. Il a d'ailleurs été bien étudié à l'hôpital lorsque les infirmières se blessent lors d'une prise de sang chez une personne séropositive. Un traitement donné dans les heures qui suivent l'accident poursuivi pendant un mois avec une trithérapie, permet de réduire les risques de transmission de 80% environ. Il y a donc une très bonne efficacité mais le traitement est assez lourd et contraignant. Par extension, on le propose également dans tous les services des urgences des hôpitaux en France gratuitement pour les personnes qui ont eu un accident d'exposition au VIH après un rapport sexuel à risque.

"La stratégie qui semble aujourd'hui plutôt à privilégier est la prévention de ces accidents. Dans ce domaine, les avancées scientifiques sont importantes. Et on a la satisfaction d'avoir maintenant des résultats d'études dont certaines ont été menées récemment en France avec le soutien de l'ANRS qui confirment l'intérêt de traitements préventifs pris avant l'exposition au risque pour limiter le risque de contamination par le VIH. Cela signifie qu'aujourd'hui, à côté du préservatif qui représente toujours la pierre angulaire de la prévention, et qui permet également la prévention des autres maladies sexuellement transmissibles, on a une alternative qui permet d'élargir le choix de prévention pour les personnes qui ont des conduites à risque.

"Le Truvada® est un médicament qui est réservé aux personnes à risque. Effectivement il est efficace, le niveau d'efficacité est extrêmement important de l'ordre de 90%. L'efficacité est d'autant plus importante que les personnes prennent le traitement régulièrement. On est protégé si on a pris le traitement préventif. Ce traitement est réservé aux personnes qui ont des conduites à risque, il nécessite une surveillance médicale.

"Le Truvada® est prescrit par un médecin avec une surveillance médicale, des tests réguliers de dépistage du VIH car on s'adresse à des personnes à haut risque de contamination. Donc en renforçant le dépistage de ces personnes à haut risque, en leur permettant d'avoir accès à ce traitement, l'objectif est d'enrayer cette épidémie. Ce traitement préventif, c'est une façon pour la personne de se protéger également et ceci indépendamment de ce que fait son partenaire. Si le partenaire n'avait pas utilisé de préservatif, la personne peut avoir le moyen de se protéger elle-même. Pour l'instant, comme pour tous les antirétroviraux, la prescription initiale est hospitalière. "

"Les premiers résultats montrent qu'il y a extrêmement peu de résistances parce que pour avoir une résistance, il faut que le virus se multiplie dans l'organisme et se multiplie en présence du médicament. Tant qu'on empêche l'infection, on n'a pas de possibilité de développer un virus résistant."

"Il ne peut y avoir de résistance avec ce traitement, que si la personne est déjà infectée quand elle prend le traitement. Un des éléments essentiels de cette prévention, c'est avant de la prescrire, de s'assurer que la personne ne soit pas infectée. Et pour cela, il faut utiliser les tests les plus sensibles qu'on appelle de quatrième génération qui permettent de s'assurer que la personne n'est pas infectée au moment où on va lui donner le traitement préventif. La prise en charge de 100% est importante pour qu'il n'y ait pas d'inégalité dans l'accès à cette prévention. Et pour pouvoir avoir un accès suffisamment large et un impact sur l'épidémie, il faut que cette prévention soit largement utilisée par les personnes qui ont des conduites très à risque."

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus