1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Les maternités s’organisent face au Covid-19

Visites annulées, séjours raccourcis, les maternités ont dû entièrement réorganiser leur travail pour éviter la propagation du virus. Contrairement à d’autres services qui ont pu reporter leurs interventions, un accouchement ne peut pas être différé. 

Rédigé le

Les maternités s’organisent face au Covid-19

Les maternités de France sont à cran. A l’entrée, les jeunes mamans sont triées et les cas suspects sont systématiquement orientés dans une unité spéciale. Pour les prendre en charge, le personnel doit à chaque fois se soumettre à un habillage de sécurité : charlotte, masque FFP2, surblouse, lunettes et gants. Toutes les visites ont été interdites. Ainsi dans ces unités covid, les mamans accouchent seules. En revanche, la présence du père est autorisée quand les mamans sont en bonne santé, mais uniquement pendant l’accouchement. 

Des mesures drastiques mais nécessaires pour limiter la propagation du virus. "C’est vraiment injuste de vivre une situation comme ça mais je trouve qu’en règle général, elles comprennent bien la situation", confirme Catherine Chaouat, cadre à la maternité de la Clinique la Muette à Paris. 

Maintenir le cap malgré la crise sanitaire

Dans toutes les maternités du pays, les consultations et échographies non-urgentes sont annulées. Alors pour maintenir le lien avec les patientes, des gynécologues publient chaque semaine des vidéos sur un ton détendu.

L’anxiété autour de l’épidémie peut engendrer des comportements à risque. Des mamans ont déjà fait savoir qu’elles comptaient accoucher à domicile. "Ca demande une préparation et ça ne s’improvise pas en 15 jours", affirme le Professeur Philippe Deruelle, secrétaire général du Collège National des Gynécologues-Obstétriciens Français. Pour permettre aux femmes de rejoindre plus rapidement leur conjoint, les durées d’hospitalisation ont ainsi été raccourcies. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr