1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : les vaccins Pfizer et Moderna à la conquête de l’Europe

Pfizer et Moderna ont tous les deux déposé des demandes d’autorisation de leur vaccin contre le covid en Europe. L’Agence Européenne du médicament devrait rendre son avis fin décembre pour Pfizer, début janvier pour Moderna.

Rédigé le

Covid : les vaccins Pfizer et Moderna à la conquête de l’Europe
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Maria Kaminska

A quand l’arrivée des vaccins anti covid en Europe ? Les laboratoires Moderna et Pfizer/BioNTech ont tous les deux déposé le 30 novembre des demandes d’autorisation de leur vaccin contre le covid dans l’Union Européenne auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

29 décembre et 12 janvier

Et après ? Selon l’EMA, une réunion se tiendra "au plus tard" le 29 décembre 2020 pour donner, ou non, son feu vert à la commercialisation du vaccin de l'allemand BioNTech et l'américain Pfizer. "Si les données soumises sont suffisamment solides pour conclure sur la qualité, la sécurité et l'efficacité du vaccin, l'EMA (...) conclura son évaluation lors d'une réunion extraordinaire prévue le 29 décembre au plus tard", a déclaré le régulateur européen dans un communiqué.

Pour le vaccin Moderna, la demande de mise sur le marché sera examinée dans une autre réunion, d’ici le 12 janvier, a indiqué l’EMA dans un communiqué distinct.

A lire aussi : Vaccins anti-covid : pourquoi des résultats si rapides ?

Après l’EMA, la commission européenne

Après ces évaluations, ce sera ensuite à la Commission européenne de donner son feu vert pour la distribution du vaccin. "Si l'EMA donne une recommandation positive suivant une analyse très détaillée des aspects de sûreté et d'efficacité des candidats vaccins, la Commission fera tout son possible pour arriver à une décision d'autorisation rapide, très rapide", a indiqué le 1er décembre Stefan de Keersmaecker, un porte-parole de la Commission.

Vacciner avant fin 2020

Le porte-parole a rappelé qu'il faudrait également consulter les États membres, estimant que l'approbation finale serait "une question de jours" après la recommandation de l'EMA. Ainsi, "si l'EMA conclut que les avantages du candidat vaccin l'emportent sur ses risques de protection contre le covid-19, elle recommandera l'octroi d'une CMA (mise sur le marché conditionnelle, ndlr) qui pourrait potentiellement permettre l'utilisation (du vaccin) en Europe avant la fin de 2020", selon un communiqué de l’EMA.

Les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna sont tous les deux fondés sur l'ARN messager, et seraient les premiers vaccins jamais homologués avec cette technologie nouvelle.

Mais chronologiquement, la prochaine étape se situe outre-atlantique : le vaccin Pfizer/BioNTech est en train d'être évalué aux États-Unis par l'Agence des médicaments (FDA) et pourrait être autorisé dans ce pays peu après le 10 décembre.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr