1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : le variant anglais est-il vraiment plus mortel ?

Il a déjà été démontré scientifiquement que le variant anglais est plus contagieux que le virus originel. Mais selon Boris Johnson, ce variant serait également plus mortel.

Rédigé le

Covid : le variant anglais est-il vraiment plus mortel ?

Selon des scientifiques, le variant anglais du coronavirus serait 50 à 70% plus contagieux que le virus originel. Toutefois, le Premier ministre britannique a alerté lors d’une conférence de presse le 22 janvier qu'en plus de sa contagiosité, il pourrait également être plus létal.

Boris Johnson se base sur un rapport d’experts britanniques selon lequel le variant serait jusqu’à 30% plus mortel. D’après Patrick Vallance, le conseiller scientifique du Premier Ministre, "sur 1 000 personnes infectées (…) dix d'entre elles risquent de mourir du virus originel, contre 13 ou 14 personnes avec le nouveau variant".

Des preuves scientifiques ?

Tous les experts ne sont pas d’accord. Cette surmortalité liée au variant anglais n’a pour le moment pas été constatée dans les autres pays européens où cette version du virus s’est diffusée. Ensuite, les données utilisées par Boris Johnson ne sont pas encore publiées.

A lire aussi : Anglais, sud-africain, brésilien… que sait-on des nouveaux variants du covid ?

Mais surtout, d’autres raisons pourraient expliquer le taux de létalité plus important constaté au Royaume-Uni. Selon le Pr Stéphane Gaudry, médecin réanimateur à l’hôpital Avicenne à Bobigny, la surcharge des hôpitaux pourrait être un élément d'explication.

En effet, la situation chez notre voisin d’Outre-Manche est très différente de celle que l’on observe en France en ce moment. 38 562 malades de la Covid-19 étaient hospitalisés le 22 janvier … C'est près de 80% de plus que lors du premier pic de l’épidémie dans le pays en avril. 

S’il y a moins de personnel soignant par patient, ou moins de machines disponibles pour l’oxygénation, on peut supposer une perte de chance pour les malades.

Un variant qui demeure inquiétant

Nénamoins, la transmissibilité de ce variant reste bien plus importante que celle du virus originel. Pour le Pr Gaudry, c’est cette information qui est la pire des nouvelles.

En effet, même s’il n’est pas plus létal, si le virus est 50% plus contagieux, il causera mécaniquement beaucoup plus de formes graves, et donc beaucoup plus de décès. De nouvelles études devraient bientôt être produites pour déterminer si cette nouvelle version du virus est plus mortelle.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr