1. / Maladies
  2. / Maladies hormonales
  3. / Perturbateur endocrinien

Y a-t-il des perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques ?

Est-il vrai que des perturbateurs endocriniens se cachent dans les vernis à ongles et autres cosmétiques ? Y a-t-il des perturbateurs endocriniens dans les résines composites utilisées dans les soins dentaires ?

Rédigé le

Y a-t-il des perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques ?

Les réponses avec le Jean-Pierre Cravedi, toxicologue et directeur de recherches au pôle toxicologie alimentaire à l'Inra (Toulouse) :

"On peut trouver des perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques. Il est certain que les cosmétiques contiennent des perturbateurs endocriniens. Quelques phtalates sont utilisés dans les cosmétiques. On a aussi évoqué les parabènes… des composés qui ont soit un rôle de conservateur dans ces cosmétiques, soit souvent un rôle de filtre anti-UV en particulier.

"Concernant la dangerosité du contact avec la peau, tout dépend du perturbateur endocrinien. La peau est effectivement une barrière comme l'intestin est une barrière, mais des substances franchissent très bien la peau. Et lorsqu'on ingère un composé chimique quel qu'il soit, perturbateur endocrinien ou pas, en général la première cible, le premier organe hormis l'intestin sur lequel arrivent les substances chimiques, c'est le foie. Et le foie est très bien armé pour transformer les substances. C'est ce qu'on appelle une étape de détoxication. En revanche lorsqu'une substance passe au travers la peau, elle arrive directement à la circulation générale et ne passe pas directement par le foie. Le foie ne peut donc pas jouer ce rôle de filtre.

"Oui, il y a des perturbateurs endocriniens dans les résines composites utilisées dans les soins dentaires. Le bisphénol A est utilisé dans les résines utilisées en chirurgie dentaire. Cela étant, il vaut mieux avoir un relargage de bisphénol A au niveau de la bouche, qu'avoir un relargage de mercure comme c'était le cas avec les amalgames à base de mercure."