1. / Maladies
  2. / Génétique

Qu'est-ce que l'épigénétique ?

Tous nos gènes ne s'expriment pas simultanément, et un grand nombre d'entre eux ne sont décodés qu'au sein de certaines cellules spécifiques. Le terme d'épigénétique désigne l'ensemble des mécanismes de régulation et de décryptage de notre patrimoine génétique. Or, ces mécanismes sont fortement influencés par l'environnement dans lequel les individus se développent et évoluent...

Rédigé le , mis à jour le

Qu'est-ce que l'épigénétique ?
Qu'est-ce que l'épigénétique ?

Le grand public commence à être familiarisé avec les principes de bases de la génétique : chacune de nos cellules renferme des chromosomes (transmis pour moitié par chacun de nos parents), composés par l'entortillement de très longues chaînes d'ADN autour de petites protéines ; ces chaînes d'ADN sont une collection de séquences de molécules, dont une part importante sert de "modèle" ou de "cahier d'instructions" pour la synthèse de protéines. Ces séquences qui servent de modèle, ce sont les fameux gènes.

Mais pour qu'un gène s'exprime (en d'autres termes : pour qu'il serve effectivement de modèle, et soit transcrit), il faut qu'il soit lu. Et pour être lu, il faut que le segment particulier de la chaîne d'ADN qui porte ce message se déroule.

Or, les mécanismes qui gouvernent le déroulement, la lecture, la durée de transcription des gènes, sont influencés par l'environnement, ou l'histoire individuelle. Des perturbations chimiques environnementales, des instructions envoyées par le cerveau ou par le système hormonal, vont influencer dans une proportion non négligeable l'expression des gènes (sans que ceux-ci ne soient le moins du monde altérés).

Ces mécanismes de régulation sont dits épigénétiques.

Des marqueurs épigénétiques transmis aux descendants ?

Depuis la fin des années 1980, de nombreuses expériences ont démontré que plusieurs de ces molécules jouant un rôle dans la transcription des gènes pouvaient influer le développement du fœtus, parfois de longue années après la naissance.

Parallèlement à ces observations, les biologistes ont découvert que les molécules qui favorisent le déroulement de l'ADN pouvaient "rester en poste", se fixant durablement à leurs récepteurs (afin de faciliter la transcription de différents gènes). Or, des travaux réalisés sur la souris ont récemment révélé que les brins d'ADN portés par les gamètes (spermatozoïdes et ovules) ne sont pas totalement "vierges" de ces molécules de transcription !

Sur une ou deux générations, un petit nombre d'informations épigénétiques issues de l'expérience d'un parent, peuvent modifier l'expression de gènes chez sa descendance.

Difficile, pour l'heure, d'estimer quels types d'informations peuvent effectivement être transmises - et dans quelles proportions - aux descendants d'une espèce donnée par voie épigénétique. Il s'agit d'un champ d'étude relativement nouveau, qui suscite énormément d'intérêt dans le milieu scientifique. Gageons que de très nombreuses découvertes seront réalisées en ce domaine au cours des prochaines années... 

En savoir plus sur l'épigénétique

Sponsorisé par Ligatus