1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Tabagisme

Tabac : les Français font de la résistance

Selon les données rendues publiques par le Ministère de la Santé, mardi 22 mai 2012, plus d'un tiers des Français seraient accros à la nicotine. Un chiffre encore très élevé malgré les différentes mesures pour lutter contre tabagisme.

Rédigé le , mis à jour le

Entretien avec le Dr Marion Adler, tabacologue, invitée dans le Magazine de la santé du 23 mai 2012

Un Français sur trois est fumeur selon les dernières estimations données hier par le Ministère de la Santé. 54 milliards de blondes ou de brunes grillées chaque année. Si les fumeurs passifs des lieux publics peuvent se réjouir de ne plus subir la fumée des autres, l'interdiction de fumer dans les transports en communs, restaurants et bars n'auraient pas eu d'effets sur les accros à la nicotine.

D'après les statistiques de l'OCDE, depuis 1980, le nombre de fumeurs a baissé, mais peu : seulement 4% en moins, alors que dans d’autres pays, comme la Grande-Bretagne ou les Etats-Unis, le tabagisme aurait beaucoup plus diminué.

La consommation de tabac ne baisse plus

Entre 1970 et 2005, les politiques de lutte et de prévention ont été très actives. Dénonciation des dangers par des campagnes puis messages sur les paquets, loi Evin et hausses ponctuelles des prix. Résultat, les ventes de cigarettes ont énormément baissé.

Mais il semblerait que l'efficacité des différentes mesures aient atteint un plafond. Les fumeurs sont bien conscients des risques, mais ils n'en sont pas effrayés. Près de la moitié d'entres eux, en effet, ne craindrait ni le cancer ni les maladies cardio-vasculaires.

Pourtant, 73 000 personnes meurent encore des conséquences du tabac tous les ans, soit 14 % de la mortalité totale. Aujourd'hui, ses détracteurs se rabattent sur des idées bien plus radicales comme des paquets totalement blancs, sans marque, l'augmentation drastique des tarifs ou même l'interdiction totale du tabac. 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :