1. / Maladies

Covid-19 : masques en tissu, quelle matière choisir ?

Faute de stock dans les pharmacies, confectionner un masque maison est une bonne option. Mais avec quels tissus ? Les réponses de notre journaliste.

Rédigé le , mis à jour le

Covid-19 : masques en tissu, quelle matière choisir ?

Acheter des masques professionnels en pharmacie est impossible depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Et il vaut de toute façon mieux les réserver aux professionnels de santé qui en manquent. Une solution pour qui souhaite limiter la contamination consiste à se confectionner son propre masque.

Peu importe la matière, pourvu qu'on ait le masque

Mais quelle matière privilégier ? Le Dr Michael Rochoy, médecin généraliste et co-fondateur du collectif Stop Postillons, explique qu'il faut rester simple et faire avec ce qu’on a sous la main : le coton. Un t-shirt, une taie d’oreiller ou même des chaussettes...Le plus important est de porter un masque quelle que soit la matière et de ne pas se mettre en danger.  

On trouve de nombreux tutoriels pour fabriquer son masque soi-même. Celui qui fait référence est celui de l’AFNOR, l’Association française de normalisation. Il a été téléchargé un million de fois. 

Il existe aussi de nombreux tutoriels sur le site "Stop Postillons", avec de nombreux liens vers des vidéos. 

L’une des tendances du moment consiste à faire son masque maison avec des chaussettes. L’ancien tennisman Yannick Noah en a fait une vidéo sur youtube, et on retrouve aussi un tuto fait par Marcia de Carvhalo créatrice de la boutique "les chaussettes orphelines". 

Selon le Dr Rochoy, il est tout à fait possible d'utiliser des chaussettes, il faut juste être vigilant. Le masque doit bien couvrir tout le visage, de la racine du nez jusqu’à la pointe du menton.  

En revanche, il y a quelques matériaux déconseillés par l’AFNOR : le jean, la toile cirée, le jersey, sont à éviter car ils sont peu respirants. Avec la chaleur qui arrive, on évite aussi d’utiliser de la polaire ou toute autre matière trop chaude.  

Faut-il mettre un filtre dans le masque ? 

De nombreuses personnes ont commencé à évoquer l’idée de se servir de sacs d'aspirateurs, de filtres à café et même de lingettes dépoussiérantes électrostatiques comme filtre. Mais ces solutions sont clairement déconseillées par l’AFNOR.  

"Ces matériaux sont susceptibles de libérer des substances irritantes pouvant causer un risque d’allergie (crises d’asthme grave) ou de toxicité. De plus, ces types de filtres ne présentent pas de bons résultats en termes de respirabilité", peut-on lire sur son site. 

Plusieurs couches valent mieux qu'une

 L’AFNOR conseille de faire un masque à plusieurs couches en utilisant du coton et du textile synthétique. Par exemple, un coton épais type drap, un t-shirt de sport et un petit coton type chemise. Le plus important : pouvoir bien respirer et pouvoir garder le masque un certain temps !  

On rappelle que le masque, surtout maison, est là pour éviter les projections de salive et limiter le risque de contamination. Mais il ne protège pas du virus. Il doit donc être utilisé comme complément aux gestes barrières de distanciation et d’hygiène des mains. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr