1. / Maladies
  2. / Coeur

La syncope : un coup de frein du système vagal

Tomber dans les pommes, dans les vapes, s'évanouir... Les syncopes récidivantes sont un motif fréquent de consultation aux urgences. Comment traiter ces pertes de connaissance ? Pourquoi arrivent-elles si soudainement ? Quels sont les gestes à faire en cas de crise ?

Rédigé le , mis à jour le

La syncope : un coup de frein du système vagal
Sommaire

Qu’est-ce qu’une syncope ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent la syncope.

Une syncope simple, non associée à d'autres symptômes, est une perte de connaissance brève qui dure de quelques secondes à quelques minutes seulement. Elle survient quand le cerveau ne reçoit plus assez de sang pendant un temps très bref.

Les cellules du cerveau ne reçoivent plus assez d'oxygène, la personne perd connaissance brutalement, elle tombe souvent, avec le risque de se faire mal. Puis, elle redevient consciente de manière aussi brutale qu'elle avait perdu connaissance. Les personnes à qui cela arrive ne se souviennent pas forcément de cette perte de connaissance.

Plusieurs mécanismes sont souvent en cause : la tension chute soudainement, la circulation du sang est interrompue temporairement, donc, il n'y a plus assez d'oxygène pendant un laps de temps.

Identifier les causes de la syncope

En tentant de reproduire les conditions d’une syncope, on peut en identifier les causes.

Le plus souvent, on fait une syncope à cause d'un choc ou simplement à la vue du sang. Le responsable est alors un système bien particulier, le système nerveux autonome. Il contrôle (sans dépendre d'une décision ou d'un ordre particulier du cerveau, comme son nom l'indique) toutes les fonctions vitales : la respiration, les battements du cœur mais aussi tous les organes de la digestion.

Il est composé de deux systèmes qui agissent de manière opposée. Le rôle du système sympathique est d'accélérer la fréquence cardiaque et d'augmenter la tension artérielle en cas d'effort. Le système vagal, lui, fait l'inverse : il ralentit les battements du cœur et abaisse la tension artérielle en phase de repos.

Syncope, malaise vagal : que faire ?

Quels gestes simples peuvent aider une personne qui fait une syncope ?

Dans le cadre de la plus courante des syncopes, pour ceux qui ne supportent pas la vue du sang, par exemple, il s'agit d'une sorte de réflexe, d'un "coup de frein" du système vagal : le cerveau reçoit brutalement moins d'oxygène, et c'est le simple "malaise vagal", en terme médical. Il peut aussi survenir quand on reste debout très longtemps, surtout dans une atmosphère étouffante, ou en cas de forte douleur.

Les causes d'un malaise vagal peuvent donc être physiques (douleur violente, forte chaleur, effort intense) et/ou psychologiques (stress ou anxiété importants, émotion forte). Un malaise vagal simple, bien qu'impressionnant, est sans gravité.

Mais il existe d'autres types de syncopes qui peuvent survenir en dehors de ce type de circonstances. Si les pertes de connaissance se répètent, il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin traitant, car il peut parfois s'agir d'une maladie cardiaque.

Voici quelques réflexes simples à connaître si quelqu'un fait une syncope autour de vous : il faut s'assurer que la personne ne vomisse pas et essayer de lui relever les jambes afin de faciliter le retour du sang vers le cerveau. Le visage retrouvera alors ses couleurs et l'individu reprendra conscience. Inutile de le secouer.

En savoir plus : vos questions, nos réponses

Sur Allodocteurs.fr :

Dossier :

Questions/réponses :

  • Est-ce que ce sont les malaises qui occasionnent les chutes de tension ? Ou est-ce la chute de tension qui occasionne le malaise ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste

Ailleurs sur le web :