Crise sanitaire : « Les équipes médicales sont à genoux »

Service surchargé, soignants à bout de souffle… Pour le Pr Jean-Michel Constantin, la situation reste critique dans les hôpitaux d’Ile-de-France. Il invite à un déconfinement prudent.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

« Il faut déconfiner parce que tout le monde en a besoin (…) mais il faut rester prudent. » Sur le plateau du Magazine de la Santé, le Pr Jean-Michel Constantin a témoigné de la situation difficile dans son service de réanimation de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (75).

Pour un déconfinement prudent

Le nombre de malades de la Covid-19 hospitalisés en France commence à fléchir pour passer sous la barre des 30 000 pour la première fois depuis début avril. Mardi, 5879 patients Covid étaient toujours soignés en réanimation.

L’épidémie recule, mais lentement. Les soignants craignent que la prochaine levée des restrictions freine encore cette baisse. « Si on nous dit fin juin "il y a une quatrième vague qui débute", ou "il y a une réascension", je ne vois pas comment on va faire. »

Le médecin ne se positionne pas contre un déconfinement. Les Français en ont selon lui besoin. Seulement, «il faudra continuer à se tester, à se protéger, parce que sinon on court à la catastrophe».