"On est épuisés" : les soignants de réanimation en grève aujourd'hui

La CGT et action santé appellent à un mouvement de grève nationale aujourd'hui 11 mai. Florent Bilger, infirmier de réanimation a répondu aux questions du Magazine de la Santé sur France 5.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Florent Bilger est infirmier de réanimation, membre du Collectif qui appelle à la grève. Hier, sur le plateau du "Magazine de la Santé", il a exprimé le ras-le-bol de la profession épuisée par la crise du Covid.

"On n'a jamais eu de reconnaissance sur le personnel de réanimation, sur le travail qu'on fait en réanimation parce que le secteur des soins critiques est très mal connu et je pense que le souci est là."

En quête de reconnaissance

Le manque de reconnaissance n'est pas la seule revendication. Pour répondre aux besoins urgents de la crise, du personnel soignant a été formé en quelques jours pour donner un coup de main en réanimation.

Si Florent Bilger reconnaît le caractère exceptionnel de cette mobilisation, il estime que cette politique d'urgence n'a pas fait du bien à sa profession.  "Il faut arrêter de lâcher du personnel qui n'est pas formé et ça c'est vraiment une difficulté pour notre travail et d'ailleurs cette pression-là, on la ressent bien vu qu'il y a un turn over très important de près de 25% des soignants à trois ans d'exercice en réanimation."

L'infirmier de réanimation ajoute que  "La réanimation est une spécificité, c'est un endroit dans lequel on ne peut pas aller si on n'est pas formé".