Image d'illustration. ©Cryptographer
Image d'illustration. ©Cryptographer

Covid : à partir de la mi-octobre, il faudra payer son test de dépistage

Tests payants, pass sanitaire dans les centres commerciaux et troisième dose...On vous résume les annonces du conseil de défense. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Le gouvernement a décidé mercredi d’un tour de vis sanitaire pour lutter contre la hausse des cas de Covid. Le pass sanitaire sera rendu obligatoire dans les grands centres commerciaux des départements où le taux d'incidence dépasse 200 pour 100.000. Une trentaine d'entre eux, situés majoritairement  dans la moitié sud du pays, sont déjà concernés par cette nouvelle règle. 

Dans ces départements, les préfets devront aussi rétablir le port du masque obligatoire en intérieur dans les lieux recevant du public.

Fin de la gratuité des tests “mi-octobre”

Jusqu'ici gratuits, les tests de dépistage sans prescription médicale deviendront payants "à partir de la mi-octobre". Et les contrôles aux frontières seront renforcés: "100% des voyageurs venant de pays à risque seront contrôlés par test antigénique", a précisé Gabriel Attal.

Des créneaux ouverts pour une troisième dose 

La "campagne de rappel" pour injecter une troisième dose de vaccin anti-Covid aux "populations à risque" débutera mi-septembre, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

"Les rendez-vous ouvriront dès la fin du mois d'août, début du mois de septembre, pour une campagne de rappel qui débutera à la mi-septembre", a indiqué M. Attal. 

"La liste des populations concernées sera établie par la Haute autorité de santé", a-t-il ajouté. Un peu plus tôt, en ouvrant le conseil de défense sanitaire, le président Emmanuel Macron avait évoqué des "rappels de vaccination pour les personnes âgées de plus de 80 ans et particulièrement vulnérables dès la rentrée".

Confinement strict en Guadeloupe

Ces décisions ont été prises mercredi lors d'un Conseil de défense en visioconférence, convoqué pour tenter de "freiner des quatre fers" l'épidémie de Covid-19, qui provoque actuellement une hausse du nombre de malades dans les hôpitaux et en réanimation.

Comme en Martinique, face à l'explosion des cas, la Guadeloupe appliquera un confinement strict dès ce mercredi soir.