Football : l'oncle du joueur meurt d'une crise cardiaque de bonheur

Le 28 juin, pendant un match de la Copa America, compétition de football qui voit s'affronter les pays du continent américain, le Paraguay bat le Brésil, notamment grâce aux deux buts marqués par Derlis Gonzalez, dont l'un durant la séance de tirs au but. Mais la joie a été trop intense pour l'oncle du joueur, terrassé par une crise cardiaque fatale.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
L'équipe du Paraguay jouait contre le Brésil dans la qualification pour les demi-finales de la Copa America (Image d'illustration)
L'équipe du Paraguay jouait contre le Brésil dans la qualification pour les demi-finales de la Copa America (Image d'illustration)

Le but était décisif pour le match mais fatal pour un supporter... Submergé de joie, l'oncle de l'attaquant Derlis Gonzalez a été foudroyé par une crise cardiaque, en plein milieu des célébrations de la qualification de la victoire paraguayenne face au Brésil.

Comment l'émotion peut-elle provoquer une crise cardiaque ? Le phénomène est en réalité bien connu des médecins et se produit en situation de stress aigu. Colère, joie immense, excitation créent des poussées de tension artérielle. Le coeur, pour accélérer sa fréquence, consomme de plus en plus d'oxygène transporté par le sang. La machine s'emballe pour irriguer au maximum le coeur. Mais chez certaines personnes, les artères sont abîmées, par des plaques de cholestérol par exemple. Avec cet afflux sanguin puissant, l'artère se bouche alors rapidement, formant un caillot. Le sang et l'oxygène ne passent donc plus vers le coeur, qui se nécrose : c'est l'infarctus.

"C'est un phénomène très connu. En 2006, pendant la coupe du monde en Allemagne, le taux de crise cardiaque a été multiplié par trois", explique le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste, au Magazine de la santé. Avant de résilier votre abonnement au stade, pas de panique ! L'infarctus de stress aigu concerne essentiellement les personnes qui ont un risque cardiaque présent.