La première greffe de cornée artificielle européenne a eu lieu en France

Cette prouesse réalisée au CHU de Montpellier est un espoir majeur pour les patients atteints de cécité liée a une maladie de la cornée.

Dr Anne Sikorav
Rédigé le , mis à jour le
La première greffe de cornée artificielle européenne a eu lieu en France
Shutterstock

Mercredi 10 novembre, le Pr Vincent Daïen, chef de service d’ophtalmologie au CHU de Montpellier a réalisé cette première européenne chez un homme de 38 ans atteint d’une kératite liée au virus herpès.

La cornée est la partie transparente la plus antérieure de l'oeil. Les maladies de la cornée représentent la 3ème cause de cécité dans le monde. Elles sont d'origine infectieuse, inflammatoire, traumatique ou génétique. Les techniques actuelles pratiquées pour traiter la cécité d’origine cornéenne sont les greffes de cornée issues de donneurs. Mais ces chirurgies sont à risque de rejet. 

A lire aussi : la greffe de cornée 

La cornée artificielle comme dernier espoir

En France, en 2019, d’après l’agence de la biomédecine, 5436 actes de greffe de cornée ont été réalisés. Mais selon l’OMS, 20% des cécités cornéennes ne peuvent pas être traitées par greffe de cornée d’un donneur. Pour ces patients, la cornée artificielle est donc un des derniers espoirs de retrouver la vue.

Cette greffe de cornée artificielle pourrait être dénuée de risque de rejet, avoir une durée de vie supérieure, et offrir de meilleures performances optiques que les greffons de donneurs.  

Un essai clinique en cours

Cette première s'est déroulée dans le cadre de l'essai clinique «  CorNeat Kpro  », développé par la société israélienne Corneat  et propose d’utiliser une  cornée artificielle. Cette cornée synthétique s'intègre parfaitement à la paroi du globe oculaire, sous la conjonctive, la partie blanche autour de la cornée. 

L’objectif de l’étude est d'évaluer la sécurité et l'efficacité optique d'une «  cornée artificielle  » dédiées au traitement de la cécité cornéenne. Il s'agit du 1er essai clinique chez l’homme. Il a déjà été testé sur les animaux et a prouvé sa sureté et son efficacité.

Au total, 45 patients dans le monde pourront participer à cet essai clinique et ainsi bénéficier d'une greffe de cornée artificielle. Parmi eux, sept patients du CHU de Montpellier. 

A lire aussi : pourquoi changer de cornée 

Attention, images difficiles.
Attention, images difficiles.