1. / J'ai mal…
  2. / Aux jambes
  3. / Varices

Varices : comment les prévenir ?

Une jambe peut-elle être plus sujette aux varices que l'autre ? Quelles sont les précautions à prendre pour éviter d'avoir des varices ou une mauvaise circulation sanguine ? En été, je ne supporte pas les bas de contention. J'utilise des veinotoniques, est-ce suffisant ?

Rédigé le

Varices : comment les prévenir ?

Les réponses avec le Dr Ariel Toledano, phlébologue, et avec Aurélien Lasserre, enseignant en activités physiques adaptées :

"Oui, une jambe peut être plus sujette aux varices que l'autre. Il n'y a pas de raison précise. Il n'y a pas de lien avec le coeur. Souvent, c'est unilatéral. Une jambe est plus touchée que l'autre. Il y a une évolutivité parfois de cinq à dix ans. Il suffit d'analyser les postures de la personne qui a des problèmes veineux pour voir exactement d'où vient le problème et de trouver la cause pour savoir pourquoi une jambe est plus atteinte ou plus touchée que l'autre.

"Pour prévenir les varices, on peut conseiller d'appliquer un jet d'eau froide sur les jambes en remontant du bas vers le haut. Cela a un effet de drainage, il faut le faire pendant cinq bonnes minutes et il faut le faire systématiquement quand on prend son bain ou sa douche et éviter toute chaleur. Il faut éviter d'être proche d'une source chaude. La chaleur, le chaud a tendance à dilater, à accentuer le mauvais retour veineux. Il faut aussi recommander une alimentation diversifiée, on peut conseiller tout ce qui est à base de fruits rouges car il y a de la vitamine C, de la vitamine E qui renforcent la paroi des veines. Il faut aussi bien s'hydrater. Il faut au moins boire 1,5 ou 2 litres d'eau. Ce sont des recommandations simples quotidiennes, qui évitent que la circulation se dégrade au fur et à mesure.

"On peut recommander d'éviter de manger épicé, pimenté car il peut y avoir un effet inflammatoire qui va accentuer une insuffisance veineuse. Dont on sait maintenant avec la physiopathologie que malheureusement une petite inflammation autour de la veine dégrade les valvules et la paroi. Il faut recommander une alimentation très diversifiée. Si on a un surpoids, il faut le perdre parce qu'en perdant du poids, on améliore l'état du retour veineux. Chez les femmes, on peut conseiller une contention de maintien qui n'est pas une réelle prescription médicale mais qui se vend en supermarché ou en pharmacie.

"En été, on ne va pas imposer le port de bas de contention. Mais des phlébotoniques peuvent être intéressants. Les phlébotoniques sont des médicaments qui agissent sur la paroi veineuse, ils diminuent un oedème, ils ont un réel effet antalgique. Ils ne sont malheureusement plus remboursés par la Sécurité sociale mais ils aident à supporter cette sensation de jambes lourdes ou de jambes gonflées. Mais il faut bien cibler le phlébotonique, le médicament le plus actif pour chaque personne. Certains compléments alimentaires à base de plantes ou de certaines vitamines peuvent aussi être intéressants. On peut en prendre en cure courte, en période estivale."

"La marche dans l'eau est intéressante car on a le côté frais de l'eau et on a l'effort physique de déplacement qui est augmenté par l'eau et qui va stimuler d'autant plus le retour veineux. L'aquabike aussi est intéressant si on met un peu d'intensité. La résistance dans l'eau est proportionnelle à l'intensité que l'on va mettre dans le mouvement de pédalage. Si on pédale tout doucement, on aura plutôt un effet relaxant. Il faudra mettre un peu d'intensité. Maintenant, les pédales sont équipées d'un système pour retenir l'eau, ce qui permet d'augmenter l'intensité. Mais il faudra forcément un peu d'intensité. Il est donc préférable au départ d'avoir un coach et un suivi."

Sponsorisé par Ligatus