1. / J'ai mal…
  2. / Aux jambes
  3. / Jambes lourdes

Jambes lourdes : un symptôme à ne pas prendre à la légère

L'impression de traîner des boulets, la sensation de chaleur et surtout les douleurs... Près de 15 millions de Français, dont 70% des femmes, souffrent des jambes lourdes. Signe d'une mauvaise circulation du sang, les jambes lourdes peuvent devenir très handicapantes et donner des complexes quand elles enflent beaucoup et font apparaître des petites veines qui marbrent la peau. Le plus souvent, les symptômes apparaissent progressivement : après une journée chaude ou une journée très fatigante. Les sensations reviennent alors plus fréquemment, et deviennent plus douloureuses. Quelles sont les causes des jambes lourdes ? Quelles techniques ou traitements utiliser pour apaiser les symptômes ?

Rédigé le , mis à jour le

Jambes lourdes : un symptôme à ne pas prendre à la légère
Jambes lourdes : un symptôme à ne pas prendre à la légère
Sommaire

Pourquoi a-t-on les jambes lourdes ?

Benoît Thevenet et Michel Cymes expliquent les jambes lourdes.

Les jambes lourdes sont un symptôme répandu puisqu'en France près de quinze millions de personnes, dont 70% de femmes, en souffrent. Cette sensation de jambes lourdes est souvent liée à un problème de circulation sanguine au niveau des veines.

Le sang circule dans le corps en empruntant des vaisseaux : les artères et les veines. Les artères transportent le sang à partir du coeur vers l'ensemble des organes et tissus. C'est un sang dit artériel, riche en oxygène et en nutriments. Une fois qu'il a tout distribué, le sang revient vers le coeur en empruntant les veines. Ce sang veineux est chargé en gaz carbonique et en déchets qui seront éliminés en cours de route.

C'est le retour veineux qui est important dans les jambes lourdes. Contrairement aux artères, la paroi des veines est dépourvue de fibre musculaire. Elles ne peuvent donc pas se contracter pour aider le sang à remonter vers le coeur. Mais heureusement, les veines sont munies d'un système de clapet. Des valvules s'ouvrent sous l'effet de la pression sanguine et se referment mécaniquement pour éviter au sang de revenir en arrière. Le sang est aussi chassé vers le haut, grâce à la pression de la plante des pieds et à la contraction des muscles des mollets. Autrement dit, la marche et l'exercice aident le retour veineux.

Quand ce système est fragilisé, que l'on est plutôt sédentaire ou que le métier exercé nécessite de rester longtemps debout, le retour veineux devient plus difficile. Ce qui déclenche des sensations de lourdeur dans les jambes. Progressivement une insuffisance veineuse se développe.

Jambes lourdes : le réseau veineux sous surveillance

Comment se déroule un écho-doppler ?

Avoir les jambes lourdes, c'est douloureux et gênant. Mais ces symptômes peuvent aussi s'accompagner de problèmes veineux plus conséquents, à risques. Ces pathologies nécessitent un suivi régulier et des examens réguliers comme le doppler.

Les phlébites, la formation de caillot dans les veines ne sont pas le résultat des jambes lourdes. En revanche, elles laissent des séquelles qui peuvent aggraver l'insuffisance veineuse et ses sensations de lourdeur. Il est donc important de surveiller le réseau veineux.

L'écho-doppler permet d'établir une cartographie précise de l'ensemble des artères et des veines. Cet examen réunit deux techniques : l'échographie qui permet de faire des images et ainsi de voir comment sont les vaisseaux, dans quel état sont les parois… Et le doppler qui permet d'enregistrer des flux dans les vaisseaux.

Si on remarque durant l'examen que le sang stagne ou redescend au lieu de remonter vers le cœur, on peut vérifier si la cause est un mauvais fonctionnement des valvules. Les valvules sont des clapets qui empêchent le sang de redescendre. Cela peut également venir de varices ou d'un caillot qui bloque la circulation. L'écho-doppler doit aussi se faire jambe pendante, puis debout.

Attention les jambes lourdes ne nécessitent pas forcément un écho-doppler, il faut passer en premier chez un généraliste. Seules des circonstances particulières comme des varices importantes ou un soupçon de phlébite justifient cet examen.

Les remèdes pour soulager les jambes lourdes

Il existe plusieurs moyens de soulager les jambes lourdes.

Pour prendre soin de vos jambes et tenter de diminuer les symptômes de lourdeur, de chaleur... il existe beaucoup de solutions différentes. Pour éviter que les signes ne s'aggravent, il y a les conseils pratiques de la vie quotidienne, comme éviter les vêtements serrés, éviter le chauffage par le sol… Mais il y a aussi les produits de parapharmacie. Les rayons regorgent de produits aux promesses presque miraculeuses.

Que faire pour soulager les jambes lourdes ? La solution se trouve dans les pharmacies. On pourrait classer les remèdes en trois catégories : la première étant les gélules phlébotoniques ou veinotoniques.

Les phlébotoniques ou veinotoniques ont comme vertus d'améliorer la tonicité des vaisseaux, ce qui fait que le sang remonte mieux. Du coup, l'impression d'insuffisance veineuse et de lourdeur de jambes est diminuée chez la patiente.

Mis à part les veinotoniques, il y a les crèmes et les gels qui donnent une sensation de fraîcheur. Les gels sont à appliquer en général en fin de journée. Ils permettent d'avoir un principe actif au niveau de la micro-circulation et donc d'améliorer le retour veineux, ce qui va soulager rapidement le patient. Les patients doivent masser du bout du pied en remontant le long de la jambe.

Pour prévenir les effets de l'insuffisance veineuse comme le gonflement et la lourdeur, il y a les chaussettes et les bas de contention. Les seuls dont l'effet est prouvé sur le plan anatomique. Par leur tissage particulier, ils exercent une force mécanique. Une pression s'exerce du bout de la jambe, tout le long de la jambe parce que la maille est serrée. Il y a donc une compression veineuse ce qui améliore le retour du sang.

Les bas de contention se sont beaucoup améliorés, mais la maille reste serrée. Il faut faire attention à les enfiler correctement pour que la contention soit homogène. Il est conseillé de les porter toute la journée. Ces chaussettes et bas de contention amènent un confort et une amélioration immédiats chez le patient.

En résumé, on peut stimuler la circulation sanguine avec des gélules, soulager la chaleur et la lourdeur avec des gels effet frais et tonifiant, mais le plus efficace reste le bas de contention. Le seul qui soit partiellement pris en charge par la Sécurité sociale.

Jambes lourdes : les bienfaits du drainage lymphatique

Comment se déroule une séance de drainage lymphatique manuel ?

Pour certaines professions, le fait d'être debout de manière prolongée accroît le risque de jambes lourdes. Pour retrouver de la légèreté, on peut avoir recours au drainage lymphatique manuel.

Une bonne circulation est indispensable pour éviter les jambes lourdes. Car c'est l'encombrement des ganglions qui entraîne les jambes lourdes. Une fois les ganglions stimulés et désengorgés, le kinésithérapeute procède au massage drainant des vaisseaux lymphatiques.

"Ces techniques doivent se faire dans le calme. On demande au patient de respirer profondément pendant les techniques de massage. Et le fait respirer amplement permet d'améliorer le passage des liquides en direction du coeur", explique Jérôme Auger, kinésithérapeute.

Le massage s'effectue par de légères pressions et dure en moyenne trente minutes sur chaque jambe. Un massage qui a l'air simple mais que les patients ne peuvent pas faire eux-mêmes. Ce massage drainant n'est pas efficace en prévention mais dès que les symptômes apparaissent, les bénéfices sont immédiats.

Pour garder les jambes légères, plusieurs séances de massages sont nécessaires.

Faire du sport pour lutter contre les jambes lourdes

Des séances d'aquabiking pour lutter contre les jambes lourdes.

Quand on souffre de jambes lourdes, certains sports comme le vélo, ou la marche sont à privilégier car ils améliorent la circulation sanguine. C'est aussi le cas des sports aquatiques comme l'aquabiking, c'est-à-dire de vélo dans l'eau. 

L'aquabiking est une pratique sportive qui remporte de plus en plus de succès. Mehdi Tétard, coach sportif, explique les raisons de ce succès : "On travaille surtout les membres inférieurs. Mais il y a aussi des exercices de bras, on se retrouve en position debout, en position haute, en danseuse… Et l'effet de la pression de l'eau plus le massage fait que l'on élimine plus facilement la cellulite et l'aspect peau d'orange".

Des bénéfices pour les jambes qui ne s'arrêtent pas à l'esthétique. En pédalant, la résistance à l'eau entraîne un massage et la contraction des muscles des jambes : "Le fait de contracter les muscles des jambes et des mollets notamment va permettre de favoriser le retour sanguin vers le coeur et donc d'améliorer les jambes lourdes puisque les jambes lourdes, c'est tout simplement du sang qui stagne de façon trop importante dans les jambes. Et le sang remontant moins facilement vers le coeur, les jambes vont gonfler et seront d'autant plus lourdes", note le Dr Linh Vu Ngoc, médecin du sport.

Que ce soit en cours collectif ou en cabine, pour garder les jambes légères, il faut pratiquer l'aquabiking au moins deux fois par semaine.

En savoir plus : vos questions, nos réponses sur les jambes lourdes

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24